Ce mercredi 10 mai sort le film Fairytale. Réalisé par Alexander Sokurov, il ressuscite des dictateurs avec des deepfakes. La bande-annonce n’augure que le pire.

Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir aller voir mercredi au cinéma ? Peut-être Fairytale. Ou peut-être pas… Car, contrairement à ce que laisse supposer le titre, il n’a strictement rien d’un conte de fées. Imaginez un récit centré sur un Purgatoire où seraient réunis les plus célèbres dictateurs de l’Histoire, dans l’attente de leur sort. C’est déjà mal embarqué. Saupoudrez ce pitch de deepfakes pour rendre le tout « crédible » et vous aurez une idée de ce que peut être Fairytale, réalisé par Alexander Sokourov.

Pendant un peu moins de 1h20, Fairytale nous propose donc des discussions assez surréalistes entre Adolf Hitler, Joseph Staline, Benito Mussolini ou encore Winston Churchill. « Debout, glandeur ! », assène l’ex-Président du Conseil des ministres de l’URSS à Jésus-Christ en personne. Si Alexander Sokourov, cinéaste russe primé pour Faust en 2011, voulait réaliser un long métrage provocateur, il ne s’y prendrait pas autrement. La bande-annonce vaut vraiment le détour, même si tout est profondément gênant derrière le gag.

Le pire du pire des deepfakes est dans ce film réunissant des dictateurs

Fairytale est un film d’animation qui mélange plusieurs techniques. En plus des deepfakes pour (re)donner vie aux figures historiques, des images d’archives de la Seconde Guerre mondiale sont animées par-dessus des décors composés de collages de diverses peintures et photographies. Le rendu est étrange, mais on comprend l’idée : livrer une vision fantaisiste, presque onirique, du Purgatoire. Sur la forme, l’exercice de style est susceptible d’être souligné et, visuellement, Fairytale ne ressemble à aucun autre projet.

Le film Fairytale // Source : Capture YouTube
Le film Fairytale // Source : Capture YouTube

En revanche, faire converser Hitler ou encore Staline de la manière la plus réaliste qui soit est, au mieux, une blague de très mauvais goût. Là encore, la provocation est palpable. De toute évidence, ce n’est pas la première fois que les deepfakes sont pointées du doigt pour une utilisation douteuse. Elles ont déjà permis de ressusciter certaines célébrités décédées, avec tout ce que cela implique en termes de résonance morbide. Elles sont aussi détournées à des fins pornographiques, dans le but de réaliser certains fantasmes abjects. En somme, les deepfakes font rarement l’unanimité.

Et, sur le fond, Fairytale n’a pas l’air d’être d’une profondeur qui mériterait des éloges. Dans sa critique datant d’août 2022, Variety met en avant le ton résolument ironique de certaines scènes articulées autour de dictateurs ayant des lubies. « Par exemple, le Hitler de Sokourov ne parle jamais de l’Holocauste, mais insiste sur son regret de ne pas avoir incendié Paris ; il est encore plus dévoré par son échec sentimental avec la nièce de Richard Wagner », peut-on lire. Dans le film, Churchill rassure Hitler en affirmant qu’Eva Braun — celle qui épousa Adolf Hitler la veille de leur suicide en 1945 — fut une bien meilleure conquête. Dans ces conditions, le Purgatoire, c’est déjà un peu l’enfer.

@numerama

Fairytale, le nouveau film du réalisateur Alexandre Sokourov #cinema #film #animation #noiretblanc #cannes

♬ son original – Numerama

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !