Numerama a pu essayer en avant-première l’un des premiers produits compatibles Matter, avant sa commercialisation en mars. Le contrôle d’une prise connectée est-il aussi simple que ce que les marques promettent depuis plusieurs années ? Oui, mais pas sans fracas.

Après plusieurs années de tractations, le standard Matter a été lancé en novembre 2022. Son existence est aussi ambitieuse que périlleuse. Matter repose sur l’alliance des plus grandes marques de la planète, consciente qu’elles n’arriveront pas à rendre la maison connectée populaire si elles continuent de se battre. Apple, Amazon, Google, Samsung, Ikea, Philips… Ces concurrents ont accepté de mettre leurs différends de côté pour fabriquer une norme, qui permet théoriquement à n’importe quel produit Matter d’interagir avec n’importe quel autre appareil, à condition qu’il soit, lui aussi, homologué Matter.

Dans un futur proche, brancher une ampoule devrait envoyer une notification à votre téléphone pour que vous puissiez l’ajouter à votre application Apple Maison, Google Home ou Amazon Alexa. Matter permet de ne plus avoir à télécharger d’applications spécifiques et, si tout se passe bien, devrait nous débarrasser des ponts de connexion (il faut tout de même posséder un routeur compatible, comme un Apple HomePod ou un Google Nest).

En janvier 2023, Matter est encore très rare. Aucune marque ne commercialise d’objets compatibles, mais certaines commencent à déployer des mises à jour. Malgré l’omniprésence de Matter au CES de Las Vegas, tout laisse penser que le développement du standard va prendre du temps, d’autant plus qu’il va d’abord falloir écouler les stocks existants avant de voir débarquer des produits compatibles Matter dès leur sortie de boîte. En attendant la révolution, Numerama a essayé l’un des premiers produits Matter, la prise Eve Energy, dont la commercialisation est prévue en mars). Voici le compte rendu de ce premier essai.

Un premier essai compliqué, impossible d’ajouter la prise

Normalement, Matter est censé être simple à utiliser. Calquée sur le système HomeKit d’Apple, la norme repose sur une détection automatique de l’appareil, secondée par un code de sécurité unique, qui permet d’empêcher votre voisin de piloter votre appareil à distance. La logique aurait voulu qu’en branchant la prise, une notification apparaisse automatiquement sur les smartphones de la maison. Puisqu’il y a plusieurs HomePod et un Google Nest Wifi Pro dans notre zone de test, Matter aurait dû marcher à la fois sur iOS et Android.

Problème : après avoir branché la prise, rien ne s’est passé. iOS et Android ont agi comme si de rien n’était.

La prise Eve Energy, version Matter, reçue par Numerama. // Source : Numerama
La prise Eve Energy reçue par Numerama supporte Matter dès sa sortie de boîte. // Source : Numerama

Du coup, nous avons décidé d’opter pour l’ajout manuel. Dans l’application Maison d’Apple, il est possible d’ajouter un accessoire en scannant son code HomeKit ou Matter. C’est ce que nous avons fait. L’application a alors immédiatement compris qu’il s’agissait d’une prise, ce qui pouvait laisser penser que l’ajout de l’Eve Energy allait fonctionner. Malheureusement, toutes nos tentatives ont échoué. Malgré trois redémarrages, deux changements d’appareil et une quinzaine d’essais, jamais la prise n’a été ajoutée au réseau Matter de l’application Apple Home.

Prise

Après ces échecs successifs, nous avons suspecté un problème avec le produit envoyé par Eve. Le code présent sur la boîte correspond à un produit Matter, mais nous nous sommes demandé si la prise fournie était vraiment à jour. Dans ce cas, nous aurions été dans une impasse. Le code Matter n’aurait servi à rien tandis que, sans code HomeKit, il aurait été impossible d’ajouter l’accessoire à l’application Maison pour le mettre à jour. Cependant, ce n’était pas l’origine du problème.

Sur Android avec l’application Google Home, la prise d’Eve a bien été détectée comme « Matter-enabled device ». La mise à jour a donc bien été effectuée, ce qui veut dire que le code fourni dans la boîte est le bon. Nous avons alors tenté d’ajouter la prise à l’application de Google, en vain. L’animation est jolie (le produit est reconnu quand on scanne son code), mais il ne se passe strictement rien. À la fin, on obtient un message d’erreur similaire à celui d’iOS, qui n’explique pas les raisons de l’échec.

Google Home reconnaît automatiquement la prise comme un produit Matter, mais refuse de l'ajouter.a // Source : Numerama
Google Home reconnaît automatiquement la prise comme un produit Matter, mais refuse de l’ajouter. // Source : Numerama

Quid d’Amazon ou Samsung ? Le premier n’a pas encore déployé Matter, le second exige l’utilisation d’un routeur SmartThings à la maison, que nous ne possédons pas. En ce qui concerne l’application Eve, elle ne supporte pas encore Matter (et le concept même de la norme est de se passer des applications des constructeurs). Pour toutes ces raisons, nous avons préféré abandonner l’expérience.

Une solution en quelques heures chez Apple, en un jour chez Google

Évidemment, Numerama a averti Eve des soucis rencontrés. L’entreprise a tenté de nous assister pour trouver l’origine du problème. Le produit livré tournait bien sous Matter, ce qui lui a laissé penser que le problème venait d’Apple. Eve nous a conseillé de débrancher les HomePod et de les rebrancher, ce qui n’a rien changé. Cependant, un de ses conseils nous a mis la puce à l’oreille. Eve nous a conseillé de regarder dans l’application Maison quel concentrateur Thread était actif (le pont de connexion chargé de centraliser les connexions Thread, un des langages de connexion utilisé par Matter). Nous nous sommes rendus compte qu’un de nos HomePod était désigné pont, nous avons donc décidé de les débrancher tous pour ne garder que l’Apple TV. Miracle, la configuration Matter a alors fonctionné.

Miracle de la fin de journée, l'ajout de la prise a fonctionné. // Source : Numerama
Miracle de la fin de journée, l’ajout de la prise a fonctionné. // Source : Numerama

Étrangement, l’ajout de la prise ne fonctionnait toujours pas chez Google.

Le lendemain, Eve nous a suggéré de nous rendre dans l’application Apple Maison, de sélectionner sa prise et de lancer le « mode Jumelage », qui permet de synchroniser un produit Matter à une autre application. Les premiers essais n’ont pas fonctionné, mais notre acharnement a porté ses fruits. Une notification envoyée sur tous les appareils Apple de la maison indique « Accessoire ajouté à Google LLC ». C’est aussi ça Matter, Apple qui nous aide à nous connecter à Google.

Grâce à Apple Home, on a pu ajouter la prise dans Google Home. La magie de Matter. // Source : Numerama
Grâce à Apple Home, on a pu ajouter la prise dans Google Home. La magie de Matter. // Source : Numerama

Matter rassure sur l’alliance, mais n’est pas encore très simple

Que s’est-il passé ? Il est probable que la processus de configuration d’un appareil Matter ne soit pas encore très bien rodé, en particulier sur les HomePod (même à l’époque du tout HomeKit, l’Apple TV a toujours été réputée plus fiable). La logique voudrait que Matter fonctionne mieux dans quelques mois et qu’iOS et Android améliorent l’expérience utilisateur en expliquant clairement ce qu’il se passe. Quoi qu’il en soit, on peut se ravir de voir qu’il est aussi facile de transférer un accessoire Matter d’Apple à Google, alors que ces deux écosystèmes ne se parlaient pas il y a quelques mois.

Même si l’issue de notre expérience est heureuse, nos mésaventures prouvent que la maison connectée est encore loin d’être facile à l’ère de Matter. Dans l’hypothèse où quelque chose cloche, trouver l’origine du problème est encore un sérieux casse-tête. Matter était censé tout simplifier, mais n’a réussi qu’à nous frustrer. Il n’y a plus qu’à espérer que tout s’améliore au fil des mises à jour.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.