Microsoft a des idées variées pour exploiter ChatGPT : l’outil pourrait servir à muscler son moteur de recherche face à Google. Mais il serait aussi une béquille formidable pour écrire des mails et remplir des documents Word.

Le plan de bataille de Microsoft en matière d’intelligence artificielle va bien au-delà de l’interfaçage de ChatGPT à son moteur de recherche Bing. Il apparaît aujourd’hui que l’entreprise américaine entend prochainement ouvrir d’autres fronts pour déployer cet agent conversationnel. Le but : développer les capacités de son écosystème de logiciels et de services.

C’est le site The Information qui fait état des projets de Microsoft, dans un compte rendu publié début janvier. La firme de Redmond entend utiliser plus largement encore les performances de l’outil — qui s’avère très doué pour dialoguer avec les internautes, grâce à son utilisation du langage naturel et des algorithmes avancés en matière d’intelligence artificielle.

chatgpt
ChatGPT, bientôt un service courant dans l’écosystème de Microsoft ? // Source : Numerama

Deux axes se dégagent : Microsoft envisage d’une part l’arrivée de ChatGPT dans sa suite bureautique Office (on parle notamment de Word et de PowerPoint). Et, d’autre part, le groupe voudrait aussi l’articuler avec Outlook, son client de messagerie. D’autres applications pourraient également s’ouvrir à ChatGPT pour automatiser des tâches aujourd’hui manuelles.

ChatGPT dans Outlook pour écrire vos mails à votre place ?

Pour Microsoft, c’est aussi un moyen de s’aligner ou de dépasser Google dans tel ou tel domaine. On sait par exemple que la firme de Mountain View offre avec Gmail la possibilité de remplir automatiquement des réponses à des courriers électroniques avec des formules inspirées du mail reçu. Ce sont les « réponses intelligentes », qui sont en place depuis 2015.

Les réponses proposées par Google dans Gmail sont basiques et se limitent surtout à des formules de politesse et des propositions courtes, comme « Bien reçu ! », « Merci pour les photos », « Magnifique », « Super idée », « C’est commandé », et autres variations. Parfois, des propositions ne collent pas tout à fait avec le contenu du mail ou avec la nature du correspondant.

Avec Microsoft Outlook, on pourrait imaginer un ChatGPT capable de générer des réponses plus fournies, en se basant sur l’histoire des échanges — ce qui soulève des problématiques de confidentialité et de vie privée, puisque l’on ouvrirait alors sa correspondance à un utilitaire d’analyse de texte. Il pourrait alors proposer des mails de quelques lignes plus élaborées que ce que propose Google.

En dérobant des comptes Office 365, les pirates mettent la main sur la messagerie Outlook et sur les documents Excel, Word et PowerPoint de la victime. // Source : Wikimedia
Microsoft a des projets pour ChatGPT. Mais le passage aux travaux pratiques ne sera pas simple. // Source : Wikimedia

ChatGPT a d’ores et déjà montré sa faculté à écrire des textes, parfois assez longs, malgré des instructions relativement brèves. Il pourrait aussi proposer de l’étoffer, de l’agrémenter d’un champ lexical plus riche, lui suggérer plusieurs réponses selon le ton que l’on veut donner et ainsi de suite. ChatGPT pourrait aussi être un outil de recherche puissant pour retrouver un mail ou une pièce jointe.

Reste que passer de la théorie à la pratique n’est pas gagné. Outre les questions de confidentialité qui vont forcément être soulevées avec une telle interconnexion (et cela vaut aussi pour la suite Office, notamment si des documents sensibles sont manipulés dans ce cadre), il y a aussi la qualité du rendu qui sera évaluée de près : or, avec ChatGPT, c’est contrasté.

C’est en effet une chose de mettre à disposition un agent conversationnel dans un environnement « bac à sable » pour lui poser toutes sortes de questions et voir la manière dont il réagit. C’en est une autre de le déployer dans des produits et des services commerciaux et opérationnels, qui sont utilisés par des centaines de millions de personnes dans le monde.


Vous aimez nos médias ? Dites-le nous dans cette enquête !