Prévue pour le printemps 2023, la nouvelle tarification de l’App Store va permettre aux développeurs de proposer des applications entre 29 centimes et 11 999,99 euros. Ils pourront aussi arrondir leurs prix s’ils le souhaitent (2 euros au lieu de 1,99 euro), ce qui n’était pas possible auparavant.

Attaqué par les autorités anticoncurrentielles du monde entier, l’App Store est une des pièces maîtresses du succès d’Apple. Le magasin d’applications de l’iPhone, et de tous les autres produits Apple, est une mine d’or pour les développeurs en quête de gloire… même s’ils sont de plus en plus nombreux à se plaindre des règles érigées par l’entreprise californienne. On connaît la rancœur de grands groupes contre la fameuse taxe de 30 % (Epic Games), mais il y a aussi plein de petites choses qui sont reprochées à l’App Store. Parmi elles, on trouve notamment la grille des prix trop stricte d’Apple qui, dans un désir d’uniformiser les tarifs sur son magasin, empêche les développeurs de proposer un contenu au prix qu’il souhaite.

Après plusieurs procès (et sans doute dans l’anticipation de certains changements majeurs, comme le DMA européen), Apple a annoncé le 6 décembre rajouter 700 nouvelles options pour les développeurs, afin de leur permettre de trouver le bon prix. Ce changement est déjà disponible pour les abonnements et le sera au printemps 2023 pour le reste de l’App Store.

La nouvelle grille des prix de l'App Store en euros. // Source : Image Apple
La nouvelle grille des prix de l’App Store en euros. // Source : Image Apple

De 29 centimes à 11 999,99 euros

Aujourd’hui, les prix de l’App Store se ressemblent tous (0,99, 1,19, 2,49, 3,49, 4,99, 5,99 euros…). Demain, les développeurs auront beaucoup plus de choix.

Le premier changement concerne l’affichage de ces prix, puisque les prix ne devront plus impérativement se terminer par un 9. Les développeurs pourront choisir des tarifs ronds (1, 2, 3, 4 euros…) ou des tarifs intermédiaires (0,95, 1,95, 49,95 euros…). C’est une bonne nouvelle pour ceux qui proposaient des prix différents sur leur propre site et sur l’App Store, à cause des règles trop strictes d’Apple.

Les différentes options possibles vont aussi évoluer, avec différents paliers en fonction des prix choisis :

  • Entre 29 centimes et 9,99 euros : un développeur pourra choisir un prix à 10 centimes près, à chaque fois en choisissant la manière d’arrondir de son choix (29 centimes, 30 centimes, 35 centimes, 39 centimes…)
  • Entre 49 centimes et 49,99 euros : un développeur aura plein de choix avec 50 centimes d’euro d’écart à chaque fois, toujours en arrondissant comme il le souhaite (49 centimes, 50 centimes, 55 centimes, 99 centimes, 1 euro, 1,05 euro…)
  • Entre 99 centimes et 199,99 euros : un développeur pourra augmenter son prix crescendo de 1 euro à chaque fois, toujours en arrondissant comme il le souhaite (19,99 euros, 20 euros, 20,05 euros, 20,99 euros…)
  • Entre 4,99 euros et 499,99 euros : même raisonnement, avec des augmentations progressives de 5 euros.
  • Entre 9,99 et 999,99 euros : même raisonnement, avec des augmentations progressives de 10 euros.
  • Entre 99,99 et 9 999,99 euros : même raisonnement, avec des augmentations progressives de 100 euros.
  • Entre 999,99 et 11 999,99 euros : ici, le scénario est un peu différent puisqu’il faudra l’accord d’Apple pour accéder à ces prix (pour éviter les arnaques, comme au début de l’App Store). Les prix alternatifs auront droit à des augmentations de 999,99 euros.
Le logo de l'App Store. // Source : Numerama
Le logo de l’App Store. // Source : Numerama

En plus de ces nouveaux prix, Apple va améliorer son outil dédié aux développeurs pour leur permettre de ne pas être embêtés par l’inflation. Ils pourront choisir des marchés fixes, et d’autres évolutifs en fonction de l’évolution des monnaies. Un développeur français pourrait par exemple s’assurer que son tarif de 9,99 euros ne bouge pas, mais ne pas perdre d’argent en cas de baisse du cours de l’euro.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.