L’intelligence artificielle de génération d’image a eu droit à une mise à jour, et elle est plus précise que jamais — mais les internautes regrettent certaines nouveautés.

Stable Diffusion avait déjà sa version 1, qui permettait de créer des images impressionnantes de réalisme, seulement à partir d’une consigne, que ce soit un paysage de montagne, un portrait, ou encore une nature-morte. Depuis le 24 novembre, la version 2 de l’intelligence artificielle est là, et elle est encore plus spectaculaire qu’avant.

Une IA plus compétente et des images de meilleure qualité

C’est StabilityAI, l’entreprise à l’origine de Stable Diffusion, qui a annoncé par communiqué de presse la nouvelle version. Parmi les principales nouveautés, l’amélioration de la qualité des images créées — qui étaient jusque-là de petite taille et régulièrement floues —, et une meilleure gestion des créations à partir d’un modèle. Les profondeurs de champ sont également mieux réussies.

La différence entre une photo créée avec l'ancienne version, et avec la nouvelle // Source : StabilityAI
La différence entre une photo créée avec l’ancienne version, et avec la nouvelle // Source : StabilityAI

Autre facteur important : l’IA est équipée d’une meilleure faculté de détection des contenus NSFW, ce qui veut dire qu’elle filtre encore mieux les « contenus adultes » que la version précédente. Il devient ainsi encore plus difficile de créer des contenus pornographiques par intelligence artificielle.

Un point noir cependant : comme l’a repéré The Verge, certains utilisateurs se plaignent sur Reddit, car les nouveaux changements rendraient plus difficile la génération d’image copiant le style d’autres artistes. La possibilité de créer des tableaux « dans le style de Van Gogh », de Picasso ou Frida Khalo était en effet l’une des fonctionnalités préférées des utilisateurs. « Ils ont bridé l’IA », s’est désolé un utilisateur sur Reddit.

Les intelligences artificielles permettant de générer des images sont de plus en plus fortes — au point où il est parfois difficile de faire la différence entre une œuvre créée par un artiste humain et une produite par IA. Numerama a voulu faire le test, et a essayé de piéger deux spécialistes de l’art et de l’intelligence artificielle : arriverez-vous à faire mieux qu’elles ?


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !