La disparition de la reine du Royaume-Uni le 8 septembre 2022 a engendré un trafic hors norme sur Wikipédia, comme à chaque évènement majeur. Le décès d’Elizabeth II a triplé le nombre de requêtes.

S’il fallait un thermomètre pour jauger de l’intérêt du public sur un sujet, le meilleur candidat en la matière pourrait bien être Wikipédia. Car l’encyclopédie dispose de nombreux outils pour suivre son trafic et la fréquentation de ses différentes pages. Avec la mort de la reine du Royaume-Uni, Elizabeth II, les statistiques du site se sont littéralement emballées.

Depuis le 8 septembre 2022, date de décès de la souveraine britannique, les graphiques partagés par plusieurs membres de la communauté de Wikipédia montrent un bond du volume de recherche. Cela n’a certes rien d’étonnant : les faits d’actualité majeurs entraînent depuis longtemps des sursauts d’activité. La disparition de Michael Jackson en 2009 avait ainsi secoué le site.

À l’époque, le trépas du chanteur avait même fait planter ponctuellement Wikipédia, a rappelé Pierre-Yves Beaudouin, administrateur de l’association Wikimédia France, le 8 septembre. C’était, semble-t-il, à cause d’un problème de mise en cache des articles. Plus de dix ans après, l’encyclopédie n’a pas vacillé malgré un évènement d’une magnitude équivalente.

requêtes Wikipédia Elizabeth 2
Les conséquences du décès de la reine d’Angleterre sur Wikipédia. // Source : Capture d’écran

23,7 millions de requêtes par minute lors du pic sur Wikipédia

Pourtant, l’afflux de connexions a été massif en fin d’après-midi. C’est ce que l’on voit dans un tableau de bord de l’association Wikimédia, montrant le volume de requêtes sur l’ensemble des versions linguistiques du site. Elles ont triplé dans la soirée, notait le même jour Amir Sarabadani, un autre wikipédien, dans un message publié sur Twitter.

Tous les autres indicateurs sont du même ordre : « l’annonce de la mort de la reine Elizabeth a plus que doublé le trafic total par seconde de l’ensemble de Wikipédia (180 millions de pages dans plus de 300 langues) », a relevé Dario Taraborelli, un autre wikipédien. Il y a eu un pic à 400 000 requêtes par seconde, contre moins de 150 000 à la même période, une semaine avant.

Autrement dit, Wikipédia a encaissé des centaines de millions de requêtes le jour même pendant de longues minutes, au plus fort de l’évènement. Un pic a même été atteint à 23,7 millions de requêtes/minute, un peu avant 18h. Les choses ne sont rentrées dans l’ordre qu’environ quatre heures plus tard. D’ordinaire, le volume de requêtes ne dépasse pas les 10 millions/minute.

requêtes wikipédia reine d'Angleterre
Un pic énorme a été observé le 8 septembre. // Source : Capture d’écran

Elizabeth II, l’une des pages de Wikipédia les plus consultées

En se focalisant sur la version française de Wikipédia, c’est évidemment la couronne britannique a concentré le plus d’attention. Les pages les plus consultées au cours des dernières 24 heures sont, bien sûr, celles consacrées à Elizabeth II, à son successeur (la page Charles de Galles est d’ailleurs devenue depuis Charles III) et de plusieurs lieux et personnages clés de la royauté.

Hormis la page des cookies, dont la première place et le volume reçu sont assez énigmatiques, la quasi-totalité du haut du classement est occupé par les affaires et l’histoire de la couronne britannique. On trouve des bizarreries, mais qui s’expliquent : Liz Truss est première ministre du Royaume-Uni et Louis XIV est l’un souverains au règne le plus long, dépassant Elizabeth II de deux ans.

En coulisses aussi, le décès d’Elizabeth II a engendré une très forte activité. Outre les millions de visites sur les pages concernant la souveraine, les éditions ont été très intenses. Rien que sur sa page dédiée, on dénombre plus de 160 modifications depuis le début d’après-midi du 8 septembre et l’annonce de soucis de santé. Et, bien sûr, quelques conflits d’édition.

pages les plus vues wikipédia france
Les pages les plus consultées sur la version française de Wikipédia. // Source : Capture d’écran