Annoncé le 4 juillet en Chine, le Xiaomi 12S Ultra est le premier smartphone du constructeur chinois conçu en partenariat avec Leica. C’est sans surprise sur la photo qu’il mise, avec un module caméra d’exception.

Vous détestez le module caméra qui dépasse au dos de votre iPhone ou de votre Samsung Galaxy ? Attendez de découvrir celui du Xiaomi 12S Ultra, la nouvelle référence photo du célèbre constructeur chinois. Pour vous faire comprendre que son smartphone est conçu pour remplacer les appareils photo, Xiaomi a eu la subtile idée de lui donner… un look d’appareil photo. Il n’est pas le premier (LG, Huawei ou Honor ont déjà fait ça), mais on a rarement vu un bloc dépasser autant à l’arrière d’un smartphone. La bonne nouvelle est, qu’au moins, la qualité photo devrait être au rendez-vous. Il s’agit d’ailleurs du premier smartphone Xiaomi conçu en partenariat avec Leica.

Leica, le nouveau partenaire de Xiaomi

Entre 2016 et 2021, Huawei et Leica ont régné sur le monde des « photophones ». En s’alliant à l’entreprise allemande, Huawei ne s’est pas seulement acheté une crédibilité, il a renforcé son savoir-faire. Progressivement, ses smartphones sont devenus les plus novateurs en photo grâce à des capteurs redoutables la nuit, des zooms ridiculisant la concurrence et des modules bien pratiques au quotidien, comme de l’ultra grand-angle qui ne déforme pas. Même si Samsung, Apple et Google ont aussi fait des progrès, Huawei est depuis plusieurs années le meilleur en photo.

Malheureusement pour Huawei, son inscription sur liste noire par les États-Unis l’a rendu infréquentable. Plusieurs de ses partenaires sont partis, dont Leica le 31 mars 2022. Encore pire, Leica a choisi de rejoindre un de ses principaux concurrents, XiaomI. C’est ce qui permet, au moins en théorie, au 12S Ultra d’exister. Il s’agit du premier appareil de Xiaomi « co-développé » avec Leica.

Xiaomi 12S Ultra
Le logo de Leica apparaît au dos du Xiaomi 12S Ultra. // Source : Xiaomi

Bien sûr, on peut légitimement se demander ce qu’il en est vraiment. Leica a-t-il pu vraiment tout changer sur le nouveau Xiaomi en si peu de temps ? Si nous devions parier, nous dirions que Leica n’a pas fait grand-chose sur ce 12S Ultra, qui sert surtout d’introduction à ce partenariat pour Xiaomi. Son nom est inscrit au dos de l’appareil, le smartphone revêt des lentilles Leica, mais on imagine mal les ingénieurs des deux groupes avoir eu le temps de travailler aussi qu’étroitement qu’à l’époque Huawei. Toutefois, dans le futur, il est fort probable qu’un tel rapprochement ait lieu. Les équipes R&D des deux groupes pourraient fusionner au moins partiellement.

Un module caméra ultra intrigant

Même si on doute des travaux de Leica sur le 12S Ultra, la fiche technique du smartphone a de quoi faire saliver tout amateur de photographie. Xiaomi a tout simplement décidé d’équiper son smartphone de tout ce qui se fait de mieux sur le marché, y compris des capteurs jamais aperçus auparavant. Dans le bloc rond et gros du 12S Ultra, on trouve trois modules :

  • Appareil photo principal : capteur de 50 Mpix (Sony IMX989), taille record d’1 pouce, ouverture f/1.9, équivalent 23 mm.
  • Module ultra grand-angle : capteur de 48 Mpix, taille d’1/2 pouce, ouverture f/2.2, équivalent 12 mm.
  • Téléobjectif : capteur de 48 Mpix, taille d’1/2 pouce, zoom optique x5, zoom numérique jusqu’à x120, ouverture f/4.1.

Première chose appréciable, Xiaomi n’a pas mis 4, 5 ou 6 capteurs pour faire beau, comme il l’a fait dans le passé. Il a préféré trois modules vraiment utiles, ce qui rend son appareil bien plus polyvalent. Ensuite, ce qui peut impressionner est la cohésion entre les trois capteurs. Tous dépassent les 48 Mpix, alors que la plupart des marques nous ont habitués à ne privilégier que leur capteur principal. On peut espérer que l’ultra grand-angle et le zoom x5 soient vraiment de très bonne qualité. Enfin, le capteur principal de Xiaomi mesure 1 pouce, ce qui n’était plus arrivé depuis quasiment une décennie. Cette taille géante pour un capteur de smartphone devrait lui permettre d’exceller en basses lumières et lancera probablement une tendance. On imagine mal Samsung, Oppo et les autres ne pas se diriger aussi vers des capteurs géants, surtout si le pari de Xiaomi fonctionne.

Partenariat avec Leica oblige, deux filtres spéciaux sont aussi proposés sur le Xiaomi 12S Ultra, qui promet des reflets réduits au minimum grâce au savoir-faire de l’Allemand. En vidéo, la 8K est, sans surprise, au rendez-vous. Xiaomi devient aussi le second constructeur après Apple à proposer des enregistrements Dolby Vision. Bref, en photo, le Xiaomi 12S Ultra a tout d’un tueur.

Xiaomi Leica
Leica aiderait Xiaomi sur les lentilles. // Source : Xiaomi

Xiaomi poursuit sa montée en gamme

Si Xiaomi ne vend que très peu de smartphones haut de gamme (la majorité de ses ventes sont des modèles sous les 200 euros), la marque continue de nous prouver que son département R&D ne se contente pas de copier-coller ce que fait la concurrence. Le 12S Ultra semble excellent en tout (écran OLED LTPO de 6,73 pouces, batterie de 4860 mAh, recharge 67W, processeur Snapdragon 8+ Gen 1) et innove sur quelques aspects, comme avec ses deux puces maison (une pour la gestion de l’autonomie, l’autre pour la recharge). Ces dernières peuvent nous laisser penser que Xiaomi, un peu à la Apple, rêve secrètement de concevoir ses propres puces et avance petit à petit.

En Chine, il est possible de commander un Xiaomi 12S Ultra pour 5999 Yuan, ce qui représente 870 € en conversion directe. Au lancement de ce téléphone en France, il est probable que le prix ne soit pas le même. On imagine mal l’appareil sortir sous les 1000 €.