Le télescope de la Nasa doit permettre aux scientifiques d’étudier la formation et l’évolution des galaxies. Il est désormais presque prêt à commencer sa mission : la 6e étape de son installation s’est conclue.

C’est une étape importante que la Nasa vient de franchir : le télescope spatial James Webb a fini la 6e phase de sa préparation, durant laquelle il a aligné son miroir aux autres instruments. Il est désormais presque prêt à accomplir sa mission : il ne lui reste plus qu’une seule étape avant qu’il ne soit complètement opérationnel.

C’est la Nasa qui a annoncé le 1er avril que cette 6e phase était terminée, et qu’elle avait même été réalisée brio. « De manière générale, le processus d’alignement commence par les corrections les plus importantes avant de passer aux corrections les plus fines », précise Chanda Walker, l’une des scientifiques de la Nasa en charge du contrôle des instruments du JWST. « Mais les premières étapes d’ajustement ont été si concluantes que nous n’avons pas eu besoin de faire les corrections plus fines ».

jw1
Le James Webb a presque fini sa mise en place // Source : NASA GSFC/CIL/Adriana Manrique Gutierrez

Les miroirs ont été alignés avec la NIRCam

Le processus de mise en place du JWST prend plus de temps que pour les précédents télescopes de la Nasa, et c’est normal : « le miroir principal du James Webb se compose de 18 segments de miroir individuels, qui doivent fonctionner ensemble comme une seule surface optique de haute précision », explique le site de l’agence spatiale américaine. En plus de ces miroirs, le télescope est également équipé de capteurs, avec lesquels le miroir doit être aligné. En tout, les 7 étapes de la mise en place du JWST ont une durée totale de 3 mois.

Pour cette 6e étape, les 18 miroirs du James Webb ont été alignés avec la NIRCam, une caméra pour l’infrarouge proche qui doit permettre, entre autres, de chercher des supernovæ, de mesure la distorsion de la lumière à cause de la matière noire, et de détecter les étoiles apparues après le Big Bang.

Maintenant que cette 6e étape est finie, les miroirs sont désormais alignés avec tous les autres instruments embarqués sur le JWST : le NIRSpec, un spectromètre pour l’infrarouge proche ; le MIRI, un instrument pour l’infrarouge moyen ; et NIRISS, un imageur dans l’infrarouge proche et spectrographe sans fente.

Il ne reste donc plus que la dernière étape, celle durant laquelle les équipes vont chasser les dernières erreurs et faire les tout derniers ajustements, avant que le JWST ne soit complètement prêt. Sur son site, la Nasa explique qu’il s’agit de « corriger les dernières erreurs de positionnement des miroirs, et de faire une vérification finale de tous les instruments ».

Même si le James Webb n’est pas encore complètement opérationnel, ce dernier peut d’ores et déjà prendre de magnifiques photos : le 16 mars, la Nasa a d’ailleurs partagé l’un des premiers clichés du télescope, où l’on peut voir une superbe étoile.