SpaceX pourrait boucler jusqu’à 52 vols en 2022. Ce serait l’équivalent d’un vol par semaine. Du jamais vu.

52 missions en 2022. Voilà l’objectif que se fixe SpaceX pour l’année en cours en ce qui concerne le nombre de lancements. Si l’entreprise américaine réussit, ce serait un record. Le groupe surpasserait, et de loin, la précédente marque établie en 2021. L’an dernier, la société est parvenue à assumer 31 vols. Le cap pour 2022 constitue une hausse des vols de plus de 67 %.

SpaceX fait décoller chaque année toujours plus de fusées

Surtout, cela voudrait dire que SpaceX parviendrait en moyenne à boucler un vol par semaine, ce qui constitue un rythme effréné et jamais vu dans le secteur aérospatial. L’entreprise mobiliserait pour cela ses deux principales bases de lancement, l’une à Cap Canaveral en Floride, l’autre à Vandenberg en Californie — il existe une autre base au Texas, mais qui sert surtout aux tests.

Depuis le début de ses activités, SpaceX n’a quasiment pas cessé de battre ses records du nombre de vols annuels. S’ils ne dépassaient pas la dizaine jusqu’en 2017 (il y en a par exemple eu 3 en 2013 et 9 en 2016), le rythme s’est intensifié depuis : 18 en 2017, 21 en 2018, 26 en 2020 et 31 en 2021. Seul 2019 a connu un creux, avec seulement 13 missions.

« C’est un rythme incroyable »

Sandy magnus, ancienne astronaute

L’objectif revendiqué par SpaceX pour 2022 a été mentionné lors d’un échange avec la Nasa consacré à la sécurité aérospatiale, repris par The Verge le 27 janvier. « Il y a un manifeste ambitieux de 52 lancements pour SpaceX au cours de l’année. Et c’est un rythme incroyable », a déclaré Sandy Magnus, ancienne astronaute et membre du panel.

Cet accroissement très important des vols témoigne évidemment de la formidable réussite industrielle que constitue le Falcon 9, qui est une fusée dont le premier étage peut revenir automatiquement après sa mission et peut être réutilisé des dizaines de fois. D’autres composants du lanceur peuvent aussi être réutilisés, en particulier les morceaux de la coiffe.

SpaceX Falcon 9
Une année intense pour SpaceX // Source : SpaceX

Le détail de ces 52 lancements n’est pas donné, mais ils concerneront tout à la fois les partenaires privés de SpaceX, le gouvernement américain, l’armée, la Nasa, sa filiale Starlink qui fournit un service d’accès à Internet par l’espace, les astronautes se rendant dans la Station spatiale internationale, d’éventuels vols de touristes et des covoiturages spatiaux.

L’extrême majorité des missions sera conduite par la Falcon 9, mais on devrait voir ponctuellement le Falcon Heavy servir en 2022 (on parle d’une demi-douzaine de vols). Le Falcon Heavy consiste en fait à muscler une fusée Falcon 9 en lui ajoutant deux premiers étages de Falcon 9. Par ailleurs, c’est aussi en 2022 qu’on verra le vol orbital du Starship, pour préparer ses futures vraies missions.