La caméra de la sonde Juno a pris de nouvelles photos de Jupiter. Les images de l’atmosphère agitée de la planète géante sont toujours aussi spectaculaires.

Pointée sur la turbulente Jupiter, la sonde Juno a généralement des images très spectaculaires à partager. Et le dernier lot de photos prises par sa caméra JunoCam ne fait pas exception. Parmi les images mises en avant début décembre sur Twitter, par l’institut SETI, on peut notamment admirer une vue des tempêtes géantes qui parcourent la planète.

«L’échelle précise n’est pas déterminée, mais il est très probable que le diamètre de la tempête blanche de forme circulaire soit supérieur à celui de la Terre », note le SETI. L’institut précise que les nuages blancs, qui semblent ridiculement petits au dessus du cercle, ont en réalité « la taille qu’ont de grandes tempêtes sur Terre. »

De quoi remettre les choses en perspective. D’autant que, fin octobre, plusieurs études ont apporté des détails nouveaux sur les intrigantes tempêtes de Jupiter. Ces publications révélaient notamment que ces tempêtes sont bien plus hautes que prévu. « Certaines s’étendent sur 100 kilomètres en dessous de la couverture nuageuse supérieure », soulignait la Nasa. Cette envergure attendrait même 350 km au niveau de la célèbre Grande Tache Rouge.

Vue détaillée de nuages sur Jupiter

Parmi les dernières photos prises par Juno, on retrouve également cette vue joliment détaillée de nuages dans l’atmosphère de Jupiter. L’institut SETI précise qu’en moyenne, « les nuages isolés de la planète font un peu moins de 60 km de large »

La Nasa a mis en place une plateforme dédiée à la caméra de Juno (JunoCam), dans laquelle des astronomes amateurs peuvent émettre des suggestions de zones à visiter, et contribuent à éditer les images. Comme le note ScienceAlert, l’ingénieur Kevin M. Gill, contributeur très actif de la communauté, a par exemple mis en avant le 9 décembre plusieurs vues détaillés d’une région connue pour être particulièrement agitée de tempêtes, située dans l’hémisphère nord de la planète.

La sonde Juno envoie de nouvelles images des tempêtes géantes de Jupiter
Cette région de l’hémisphère Nord de Jupiter est particulièrement agitée // Source : Kevin Gill / Flickr

Comme le montrent les images du contributeur Andrea Luck, la sonde Juno a également jeté, le 30 novembre, un coup d’oeil à Io, l’une des lunes de Jupiter qui a pour particularité d’avoir une activité volcanique très intense.

La géante gazeuse est loin de nous avoir dévoilé tous ses mystères. Jupiter est la plus imposante planète de notre système (et celle qui compte le plus grand nombre de satellite naturels). Elle est recouverte de bandes et de taches nuageuses, avec une couche supérieure qui serait a priori composée d’ammoniaque glacé, une couche intermédiaire qui serait formée d’hydrosulfure d’ammonium et une couche inférieure qui semble composée de glace et de vapeur d’eau. La pression et les températures extrêmes (entre -161 et -108°C) qui ont cours sur Jupiter rendent l’hypothèse de l’existence de vie peu probable. Certaines de ses lunes, notamment Europe, ont en revanche des caractéristiques possiblement un peu plus hospitalières.