L'Éducation nationale a publié un nouveau protocole sanitaire, destiné à l'année scolaire 2021/2022, divisé par niveaux de circulation de l'épidémie.

Lors de l’année scolaire 2020/2021, le protocole sanitaire dans les écoles avait été dénoncé par plusieurs associations et collectifs comme étant bien trop insuffisant. Alors que la rentrée 2021/2022 approche et que l’inquiétude monte au sujet de la quatrième vague épidémique en cours, l’Éducation nationale a publié fin juillet la nouvelle mouture de son protocole sanitaire.

Le ministère explique vouloir privilégier, autant que possible, des cours en présentiel, « tout en limitant la circulation du virus au sein des écoles et établissements scolaires ». Le contenu est sensiblement proche du précédent protocole, à la différence que quatre scénarios ont été bâtis.

Les 4 scénarios

Tous les établissements scolaires doivent assurer les gestes barrières élémentaires. Parmi eux, le lavage des mains à l’eau et au savon ou avec une distribution de gel hydroalcoolique. Cette désinfection doit être organisée à différents moments : arrivée dans l’établissement ; avant/après le repas ; avant/après la récréation ; après le passage aux toilettes ; à l’arrivée au domicile. Le respect global des gestes barrières habituels doit être appliqué. Mais d’autres règles sont nécessaires dans le contexte particulier des établissements scolaires.

Les élèves doivent porter un masque à l’intérieur, dans les lieux fermés. // Source : Pexels

Les quatre scénarios pour l’année scolaire 2020/2021 sont classés par niveaux, en fonction de l’intensité de l’épidémie sur le territoire. Se suivent un niveau 1 (vert), niveau 2 (jaune), niveau 3 (orange) et niveau 4 (rouge). L’évolution d’un niveau à l’autre pourra avoir lieu à l’échelle nationale ou locale : « En fonction de la situation épidémique, le passage d’un niveau à autre pourra être déclenché au niveau national ou territorial (département, académie, région) afin de garantir une réactivité ainsi qu’une proportionnalité des mesures », explique l’Éducation nationale.

Niveau 1 (vert)

  • Accueil des élèves : en présentiel pour tout le monde en écoles, collèges et lycées.
  • Sports : toutes les activités sportives autorisées en intérieur comme en extérieur.
  • Masque : port obligatoire dans les lieux fermés pour les personnels ainsi que pour les collégiens et lycées et, à l’extérieur, ce sont les règles nationales qui s’appliquent.
  • Brassage : pas de limitation obligatoire pour les regroupements par classes, groupes de classes et niveaux, mais en évitant les regroupements trop importants.
  • Hygiène : désinfection des mains une fois par jour.
  • Cantine : les espaces sont « aménagés » pour une distanciation importante entre les élèves, les tables sont désinfectées après chaque service.
  • Contact tracing : fermeture de la classe dès un premier cas positif ; isolement des élèves cas contact, sauf s’ils sont vaccinés.

Niveau 2 (jaune)

  • Accueil des élèves : en présentiel pour tout le monde en écoles, collèges et lycées.
  • Sports : activités physiques privilégiées en extérieur, sauf si, par exemple en raison d’une intempérie, elles ne peuvent avoir lieu qu’en intérieur — distanciation physique de 2 mètres obligatoire dans ce cas.
  • Masque : même règle qu’au niveau 1, port obligatoire dans les lieux fermés pour les personnels ainsi que pour les collégiens et lycées et, à l’extérieur, ce sont les règles nationales qui s’appliquent.
  • Brassage : limitation requise, notamment si la distanciation est difficilement applicable, au minimum entre niveaux si ce n’est pas possible entre classes.
  • Hygiène : désinfection des mains plusieurs fois par jour.
  • Cantine : recherche de stabilité entre les groupes nécessaire, et dans le premier degré les mêmes élèves déjeunent tous les jours à la même table pour limiter le brassage. Désinfection des tables après chaque service. Service individuel à privilégier, offre vrac à limiter.
  • Contact tracing : pareil à tous les niveaux, fermeture de la classe dès un premier cas positif ; isolement des élèves cas contact, sauf s’ils sont vaccinés.

Niveau 3 (orange)

  • Accueil des élèves : hybridation entre distanciel et présentiel au lycée.
  • Sports : les activités physiques ont lieu en extérieur, sauf si une pratique intérieure en intérieur est indispensable à l’activité (intempéries…) et si cette activité permet le port du masque et la distanciation de 2 mètres.
  • Masque : port obligatoire dans les lieux fermés et à l’extérieur pour les personnels, et pour les élèves d’écoles primaires, de collèges et de lycées.
  • Brassage : limitations requises, a minima par niveaux, et en particulier lors de la restauration — non brassage entre classes différentes.
  • Hygiène : désinfection des mains plusieurs fois par jour.
  • Cantine : les mêmes élèves des mêmes classes doivent déjeuner ensemble avec une distanciation de deux mètres assurée avec les élèves des autres classes. Service individuel obligatoire (pas d’offre en vrac). Désinfection des tables entre chaque repas.
  • Contact tracing : pareil à tous les niveaux, fermeture de la classe dès un premier cas positif ; isolement des élèves cas contact, sauf s’ils sont vaccinés.

Niveau 4 (rouge)

  • Accueil des élèves : hybridation systématique au lycée, ainsi qu’au collège pour les 4e et les 3e, afin de limiter les effectifs présents de 50 %. Maintien du présentiel au primaire.
  • Sports : activités physiques totalement suspendues en intérieur, elles se déroulent exclusivement à l’extérieur.
  • Masque : comme au niveau 3, port obligatoire dans les lieux fermés et à l’extérieur pour les personnels, et pour les élèves d’écoles primaires, de collèges et de lycées.
  • Brassage : comme au niveau 3, limitations requises, a minima par niveaux, et en particulier lors de la restauration — non brassage entre classes différentes.
  • Hygiène : désinfection des mains plusieurs fois par jour.
  • Cantine : comme au niveau 3, les mêmes élèves des mêmes classes doivent déjeuner ensemble avec une distanciation de deux mètres assurée avec les élèves des autres classes. Service individuel obligatoire (pas d’offre en vrac). Désinfection des tables entre chaque repas.
  • Contact tracing : pareil à tous les niveaux, fermeture de la classe dès un premier cas positif ; isolement des élèves cas contact, sauf s’ils sont vaccinés.

Quid de l’aération ?

L’une des mesures renforcées demandées par plusieurs collectifs est une meilleure prise en compte de la transmission aérosol du coronavirus, par exemple avec l’installation de purificateurs là où l’aération naturelle est difficile. Le protocole 2020/2021 évoque une aération de 15 minutes le matin, pendant chaque récréation et intercours et lors du déjeuner, ainsi qu’une aération de 5 minutes toutes les heures. L’installation de capteurs mobiles de CO², pour mesurer l’aération de l’air, est également demandée.

Reste à savoir quel soutien apportera l’Éducation nationale à ces dispositifs, qui sont parfois difficiles à appliquer pour certains établissements, comme nous le signalait le collectif Écoles oubliées.

L’enjeu

L’Institut Pasteur indiquait, dans sa dernière projection sur la 4e vague, que la couverture vaccinale des adolescents (12-17 ans) étant encore trop faible et tant qu’elle restera aussi insuffisante, les enfants et adolescents vont peu à peu représenter la moitié des personnes infectées. « Par ailleurs, ils sont à l’origine d’à peu près la moitié des transmissions », ajoutent les épidémiologistes.

L’Institut estime donc que « des mesures de contrôle dans les écoles, les collèges et les lycées pourraient être nécessaires pour réduire le risque de tensions hospitalières ». Ce faisant, les 12-17 ans pourraient vivre leur scolarité « avec des protocoles sanitaires plus stricts que ceux appliqués aux adultes vaccinés », jusqu’à ce que cette jeune population soit vaccinée dans des proportions suffisantes — et par suffisantes, il faut entendre au moins 60 à 80 %.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo