Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Niveau 3, masques : quel est le protocole sanitaire dans les écoles, collèges, lycées ?

Le protocole sanitaire dans les établissements scolaires est divisé en niveaux.

Lors de la rentrée scolaire 2021, l'Éducation nationale avait diffusé un nouveau protocole sanitaire -- en réalité assez proche de l'ancien si ce n'est qu'il est découpé en quatre scénarios. Celui-ci fonctionne effectivement par niveaux d'alerte, et plus le niveau d'alerte augmente, plus le protocole se veut renforcé.

C'est ainsi que, ce lundi 6 décembre 2021, à l'issue d'un conseil de défense, le gouvernement a décidé de passer au niveau 3Qu'est-ce que cela implique précisément ?

Quel est le contenu du protocole sanitaire ?

Tous les établissements scolaires doivent assurer les gestes barrières élémentaires. Parmi eux, le lavage des mains à l'eau et au savon ou avec une distribution de gel hydroalcoolique. Cette désinfection doit être organisée à différents moments : arrivée dans l'établissement ; avant/après le repas ; avant/après la récréation ; après le passage aux toilettes ; à l'arrivée au domicile. Le respect global des gestes barrières habituels doit être appliqué. Mais d'autres règles sont nécessaires dans le contexte particulier des établissements scolaires.

Les quatre scénarios pour l'année scolaire 2020/2021 sont classés par niveaux, en fonction de l'intensité de l'épidémie sur le territoire. Se suivent un niveau 1 (vert), niveau 2 (jaune), niveau 3 (orange) et niveau 4 (rouge). L'évolution d'un niveau à l'autre pourra avoir lieu à l'échelle nationale ou locale : « En fonction de la situation épidémique, le passage d’un niveau à autre pourra être déclenché au niveau national ou territorial (département, académie, région) afin de garantir une réactivité ainsi qu’une proportionnalité des mesures », explique l'Éducation nationale.

Niveau 1 (vert)

Niveau 2 (jaune)

Niveau 3 (orange)

Niveau 4 (rouge)

Quid de l'aération ?

L'une des mesures renforcées demandées par plusieurs collectifs est une meilleure prise en compte de la transmission aérosol du coronavirus, par exemple avec l'installation de purificateurs là où l'aération naturelle est difficile. Le protocole 2020/2021 évoque une aération de 15 minutes le matin, pendant chaque récréation et intercours et lors du déjeuner, ainsi qu'une aération de 5 minutes toutes les heures. L'installation de capteurs mobiles de CO², pour mesurer l'aération de l'air, est également demandée.

Sauf que ces dispositifs sont parfois difficiles à appliquer pour certains établissements, comme nous le signalait le collectif Écoles oubliées, appelant à une aide plus concrète de l'Éducation nationale.

Le taux d'incidence chez les enfants

Le taux d'incidence dans la population des enfants a énormément augmenté au fil de la cinquième vague covid, cet automne 2021. Raison pour laquelle le gouvernement a pris la décision de passer au niveau 3, afin d'enrayer les contaminations, et qu'il envisage également de déployer la vaccination au sein de cette population d'ici 2022 -- mais dans l'attente, pour l'instant, d'une décision de la Haute autorité de santé. Dans l'immédiat, l'autorité de santé n'a donné un avis favorable en la matière que pour les enfants fragiles.