La Lune s'est momentanément éclipsée le mercredi 26 mai 2021, en passant dans l'ombre de la Terre. Une partie de la planète a pu assister à cet événement astronomique, mais pas la France. Voici quelques-uns des plus beaux clichés.

La toute première éclipse de l’année 2021 était une éclipse totale de Lune. Le mercredi 26 mai, entre 11h44 et 14h52 (heure de Paris), le satellite naturel est passé dans l’ombre de la Terre. Le maximum de l’éclipse s’est produit à 13h18. Mais seule une partie de la planète a pu contempler la Lune prendre une teinte rougeâtre : la France, par exemple, n’était pas dans la zone de visibilité.

La phase de totalité de l’éclipse n’a pu être observée que depuis l’est de l’Asie (le soir), en Amérique du Nord et depuis une partie de l’Amérique du Sud (le matin). Plusieurs spectateurs de l’événement en ont profité pour l’immortaliser.

La Lune éclipsée, étape après étape

Le site Astronomy Picture of the Day (APOD), qui diffuse chaque jour une photo différente, a choisi un cliché de l’éclipse vue depuis l’ouest de l’Amérique du Nord, au-dessus du massif montagneux de la sierra Nevada. Avec des clichés pris toutes les 5 minutes puis réunis sur cette photo, on peut admirer les différentes étapes de l’éclipse, ainsi que la Voie lactée. Une antenne d’un des radiotélescopes de l’Owens Valley Radio Observatory (OVRO) figure au premier plan.

Lune éclipsée et Voie lactée. // Source : John Kraus (photo recadrée)

Les différentes étapes de l’éclipse totale sont aussi visibles sur cette image, de plus près cette fois. La Lune se détache sur le ciel étoilé et légèrement nuageux.

Il s’agit évidemment d’un montage. // Source : Flickr/CC/Alpha (photo recadrée)

Sur l’image suivante, elle aussi obtenue à partir de plusieurs clichés, on peut voir les étapes de l’éclipse depuis le parc national Mount Cook, sur l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande.

La Lune vue depuis le parc national Mount Cook. // Source : Via Instagram, florian-sautier

Au-dessus ou dans les nuages

L’avantage des éclipses de Lune est qu’elles ne requièrent pas de précaution particulière pour être observées. Même en ville, on peut en profiter aisément, si le ciel n’est pas couvert évidemment. Ici, la Lune éclipsée surplombe les nuages et la baie de Tsuen Wan à Hong Kong.

La Lune « rougit » au-dessus des nuages et des immeubles. // Source : Flickr/CC/Eddie Yip (photo recadrée)

Sur cette autre image, le début de l’éclipse totale est vu depuis le Tennessee, la Lune partiellement cachée par les nuages.

Ceci n’est pas un lampadaire allumé. // Source : Flickr/CC/deldevries (photo recadrée)

Ces jolies photos de l’éclipse montrent à quel point il n’y a pas besoin d’utiliser des expressions telles que « super Lune » ou de « Lune des fleurs », qui n’ont pas de fondement scientifique. La Lune offre déjà un beau spectacle en temps normal. Et lors d’une éclipse comme celle-ci, il est possible de la voir prendre une teinte rougeâtre.

Cette coloration est liée au fait que la lumière du Soleil reçue par la Lune passe par l’atmosphère de la Terre. Puisque cette atmosphère filtre certaines longueurs d’onde de la lumière, laissant seulement le rouge continuer de passer, on peut voir le disque de la Lune se mettre à « rougir » de la sorte. Cependant, il faut garder en tête que le phénomène est variable et imprévisible, car dépendant des conditions météorologiques atmosphériques.

La prochaine éclipse de Lune est prévue le 19 novembre 2021. Cette fois, il s’agira d’une éclipse partielle, visible depuis l’Europe du Nord, l’Asie et l’Amérique du Nord et du Sud.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo