La première éclipse de l'année 2021 a eu lieu le 26 mai. La France ne se trouvait pas dans la zone de visibilité. Néanmoins, il est possible de revoir cet événement astronomique en ligne.

Une éclipse de Lune a eu lieu ce mercredi 26 mai 2021 : la Lune est passée dans l’ombre de la Terre. Cette éclipse totale n’était pas visible de partout sur la planète. La France n’était malheureusement pas dans sa zone de visibilité. Cependant, il est possible de revoir le spectacle, qui a été diffusé en ligne et en direct.

Pour revoir l’éclipse de Lune, vous avez plusieurs possibilités. Différents observatoires ont organisé un événement en ligne. Vous pouvez retrouver ces vidéos sur YouTube.

L’Agence spatiale européenne (ESA) a aussi diffusé cet événement en direct, en compagnie du Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO), l’organisme australien pour la recherche scientifique. Lors de ce direct, l’ESA observait depuis sa Station de New Norcia (DSA 1 pour « Deep Space Antenna 1 ») en Australie, qui dispose d’une antenne parabolique de 35 mètres de diamètre. Le DSA 1 a été fabriqué pour assurer des communications avec l’espace lointain, notamment pour soutenir des missions comme Mars Express, Rosetta ou Gaia.

La Lune pendant l’éclipse du 26 mai 2021. // Source : Flickr/CC/Andrew Chen (photo recadrée)

Quand l’éclipse était-elle maximale ?

La phase de totalité de cette éclipse a été très brève : 14 minutes et 42 secondes. Voici les phases pour se repérer.

Phases Instants (heure de Paris)
Entrée dans la pénombre 10h47
Entrée dans l’ombre 11h44
Début de la totalité 13h11
Maximum de l’éclipse 13h18
Fin de la totalité 13h26
Sortie de l’ombre 14h52
Sortie de la pénombre 15h49

Puisqu’il s’agissait d’une éclipse totale de Lune, on a pu observer la face visible de l’astre prendre une coloration rougeâtre. Ce phénomène, évidemment temporaire, est lié au fait que la lumière du Soleil reçue par la Lune passe alors par l’atmosphère terrestre. Notre atmosphère, en filtrant certaines longueurs d’onde de la lumière, ne laisse passer que le rouge. Il faut cependant souligner que l’aspect et l’intensité de ce « rougissement » sont variables selon les éclipses, et dépendent des conditions météorologiques atmosphériques.

Animation de l’éclipse par la Nasa. Source : NASA’s Scientific Visualization Studio

Par contre, si vous avez entendu parler d’une « super Lune » ou d’une « Lune des fleurs » en ce 26 mai, sachez que ces expressions n’ont aucun fondement astronomique. La première expression désigne un phénomène que les scientifiques préfèrent nommer « périgée-syzygie » (quand la pleine Lune se produit à peu près au même moment que celui où la Lune est à sa distance minimale avec la Terre). La deuxième est un emprunt à une tradition culturelle nord-américaine : l’expression est souvent utilisée maladroitement dans les communications officielles de la Nasa.

La prochaine éclipse de Lune est prévue pour le 19 novembre 2021. Ce sera une éclipse partielle, visible depuis l’Europe du Nord, l’Asie et l’Amérique du Nord et du Sud.

Article publié initialement le 25 mai 2021 et mis à jour le 21 octobre 2021

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo