Plusieurs photos ont déjà été récompensées dans l'édition 2020 du concours « Astronomy Photographer of the Year ». Il est maintenant possible de voter en ligne pour son image préférée. Le plus dur n'étant pas de voter, mais de choisir !

2020 n’a fort heureusement pas été seulement marquée par la pandémie de coronavirus. L’année a aussi été rythmée par des événements astronomiques. Les beautés du ciel ont continué d’être photographiées à travers le monde. Vous allez d’ailleurs pouvoir donner votre avis pour choisir la photo d’astronomie primée l’an dernier dans le cadre d’un célèbre concours.

24 clichés époustouflants du ciel

L’observatoire royal de Greenwich (Royaume-Uni) organise tous les ans depuis 2009 la compétition « Astronomy Photographer of the Year ». Le public est ensuite invité à faire son propre choix pour désigner le plus beau cliché de l’édition 2020, parmi un ensemble de photos qui ont déjà été récompensées par le jury. Tout se passe en ligne et c’est très intuitif, puisqu’il suffit de cocher la case « Vote for this » qui correspond à la photo qui vous plait dans la liste. Il y a 24 images au total, toutes plus époustouflantes les unes que les autres.

Le site ne précise pas jusqu’à quand précisément les votes sont possibles, on ne peut donc que vous conseiller de ne pas trop tarder à voter (surtout que, lorsqu’on fait son choix, le site mentionne que le vainqueur sera annoncé en février). Évidemment, on ne résiste pas non plus à vous faire une sélection de nos images préférées — difficile de choisir !

Une aurore aux superbes tons rosés. // Source : Wang Zheng (photo recadrée)
Faisceau lumineux dirigé vers le Grand Nuage de Magellan. // Source : Juan-Carlos Munoz-Mateos (photo recadrée)
Ceci n’est pas un loup-garou. // Source : Kirsty Paton (photo recadrée)
Cette photo n’est pas une excuse pour croire que la « super-Lune bleue de sang » existe. // Source : Rob Mogford (photo recadrée)
Ohé, ohé, matelot. // Source : Jennifer Rogers (photo recadrée)
Andromède, qui percutera un jour la Voie lactée. // Source : Winslow Barnwood (photo)

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo