Un petit jeu en ligne vous donne la capacité de créer des objets plus ou moins massifs dans un simulateur d'univers, accessible via le navigateur web. Tout ceci n'est qu'un prétexte pour vous faire apprendre quelques petites choses sur la gravité.

Vous en avez assez de jouer à être une étoile ? Vous avez envie de changer d’échelle ? Alors, tentez l’expérience Gravity, un petit jeu sur navigateur pour découvrir la gravité. Cette fois, vous n’êtes plus un astre lumineux occupé à faire de la nucléosynthèse, mais l’espace lui-même. Comme une sorte de divinité, Gravity vous permet en effet de faire apparaître du « vide »  des objets plus ou moins massifs à votre guise.

Gravity jeu
Tentez donc de créer des systèmes binaires ou de placer en orbite un corps plus petit autour d’un astre plus massif. // Source : NSTMF

Très vite, vous vous rendrez compte que selon la taille de vos objets, vous n’observerez pas les mêmes interactions, trajectoires et même effets sur le tissu de l’espace-temps. Parfois, deux objets de masse proche produiront un système binaire. Ou bien, s’il y a un écart notable, le plus petit d’entre eux se calera en orbite autour du plus gros. Vous n’échapperez pas non plus à des collisions.

Tout ceci est évidemment un prétexte pour découvrir un peu de mécanique céleste. Le site est soutenu par la NSTMF, la National Science & Technology Medals Foundation, qui a pour but de construire des communautés inclusives dédiées aux sciences, technologie, ingénierie et mathématiques à travers les États-Unis. Outre Gravity, d’autres expérimentations sont proposées, autour du son et de la photo.

Jusqu’où pourrez-vous aller sans que tout s’effondre ?

Dès qu’un évènement particulier apparaît dans votre « univers de poche », le site affiche des explications. Par exemple, deux corps célestes de masses différentes ont des effets distincts sur l’espace-temps. Mais quand un objet massif distord l’espace-temps de façon significative, il peut alors influer sur la trajectoire d’objets plus modestes, si ceux si sont suffisamment proches.

Gravity, qui fonctionne sur n’importe quel navigateur (s’il est suffisamment récent, bien sûr) est un bon outil pour se rappeler que la gravité influe sur tout et qu’elle ne se trouve pas que sur la Terre : les lunes, les planètes, les galaxies — elle participe à leur structuration –, les particules et même la lumière. Il suffit pour s’en convaincre de penser aux trous noirs : ceux-ci sont si massifs que les photons, s’ils passent trop près, finissent par être engloutis en « tombant » dedans.

Et que se passe-t-il, d’ailleurs, si vous vous amusez à créer des objets extrêmement lourds dans Gravity et qu’ils se rencontrent ? Hé bien le fameux tissu de l’espace-temps se déchire et cela donne lieu à un trou noir. Félicitations ! Votre univers a atteint une masse critique et s’est effondré. Vous n’avez plus qu’à en recréer un autre pour relancer de nouvelles expériences. En essayant cette fois de ne pas tout détruire.

Mince. // Source : NSTMF

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo