La NASA et SpaceX ont passé en revue l'état de la capsule Crew Dragon pour le retour des astronautes sur Terre. L'amerrissage est prévu dans la soirée du 2 août.

Sauf coup de théâtre, c’est pendant le premier week-end du mois d’août que les deux astronautes américains Robert Behnken et Douglas Hurley quitteront la Station spatiale internationale (ISS), après un séjour de deux mois. Ils retourneront alors sur Terre, à bord de la capsule Crew Dragon de SpaceX. L’amerrissage est attendu dans la soirée du 2 août, heure de Paris.

À trois jours du départ, l’agence spatiale américaine et SpaceX ont tenu une réunion pour passer en revue les plans et les préparatifs pour le retour et la récupération de l’équipage et du vaisseau spatial. Ce point d’étape, organisé le 29 juillet, a été l’occasion pour la NASA de donner son feu vert pour la suite des opérations, tous les voyants étant au vert à la suite de cette évaluation.

SpaceX Robert Behnken et Douglas Hurley Falcon 9
Robert Behnken et Douglas Hurley, en bas de la Falcon 9, fin mai 2020. // Source : SpaceX

L’un des enjeux de cette rencontre était de discuter de l’état de la capsule, puisqu’elle est restée en orbite pendant près de 63 jours et a déjà servi lors du voyage aller.

« Nous avons vraiment pris le temps d’examiner le véhicule en orbite », a déclaré Steve Stich, directeur du programme des équipages commerciaux de la NASA. Et la bonne nouvelle, c’est que le véhicule est tout à fait fonctionnel et en bonne forme. Les équipes chargées du suivi opérationnel et celles responsables de la récupération de la navette sont aussi prêtes pour le jour J.

En résumé, « nous sommes sortis de cette évaluation avec un ‘Go’ pour procéder au désarrimage, à la désorbitation et à l’amerrissage », a conclu Steve Stich.

Une météo potentiellement capricieuse

Le seul point de préoccupation qui demeure est en fait météorologique. Les environs où doivent rentrer Robert Behnken et Douglas Hurley connaissent quelques perturbations qui pourraient virer en tempête tropicale d’ici quelques jours. En effet, les sept zones retenues par la NASA pour faire amerrir les deux astronautes sont autour de la péninsule de Floride, une zone qui est très exposée à la saison cyclonique.

La situation météo sera évidemment suivie avec la plus grande attention et SpaceX et la NASA ont évidemment un plan de repli si jamais les conditions se dégradent trop, au point de mettre en péril le retour de la capsule. « Nous avons une série de sites et de nombreux jours. Si nous ne désarrimons pas le samedi pour rentrer le dimanche, nous déplacerons le désarrimage au lundi », a expliqué Steve Stich.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo