Une odeur de soufre se propage en Île-de-France. Aucun incident n'a été signalé, mais l'enquête pour déterminer son origine est en cours.

C’est avec de premières minutes odorantes que les Franciliens abordent le déconfinement. Dans la soirée du 10 mai, de premiers rapports émergeaient sur les réseaux sociaux faisant état d’une forte odeur de soufre dans l’air, comparable à de l’œuf pourri. Des tweets qui ont été publiés à Paris, mais également dans des villes de la région parisienne. Dans l’est parisien, nous avons pu confirmer cette odeur étrange dans l’air — vérifiée également dans les Yvelines ou en Seine-et-Marne.

Déclaration des pompiers de Paris // Source : Twitter

Les fortes précipitations en cause ?

L’origine de cette odeur reste encore un mystère, mais le premier adjoint à la Mairie de Paris Emmanuel Grégoire a affirmé qu’aucun accident industriel ou incendie n’avait été signalé dans la région. Des propos corroborés par les pompiers de Paris : « Odeur de soufre ressentie sur plusieurs départements vraisemblablement liée aux récentes intempéries. Prise en compte, cette odeur ne correspond a aucune intervention particulière en cours  », peut-on lire dans un tweet, qui finit par enjoindre les habitants de la région à ne composer le 18 que pour des urgences avérées.

Pour autant, Emmanuel Grégoire a affirmé que des « vérifications étaient en cours ». La première piste se tourne vers les orages qui ont frappé la région depuis samedi, accompagnés de pluies parfois violentes. « Ce pourrait être lié aux brassage des réseaux d’assainissement à cause des fortes pluies qui fait remonter les gaz de décomposition  », complète-t-il.

Quoi qu’il en soit, et avant que l’enquête puisse être correctement menée, une recommandation semble évidente : n’ouvrez pas vos fenêtres ce soir, si vous ne souhaitez pas passer la nuit avec une forte odeur dans votre logement. Comme l’a remarqué le Parisien, un internaute a affirmé que les odeurs étaient si fortes qu’elles lui avaient déclenché des céphalées.

Crédit photo de la une : Flickr/CC/Jeanne Menjoulet (photo recardée)

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo