Une animation en 3D montre à quoi ressemble l'un des forages du rover Curiosity dans le sol de Mars. Cette visualisation révèle des couleurs variées.

En plus de photographier de superbes panoramas martiens, le rover Curiosity a pour mission de prélever des échantillons. À l’aide de sa foreuse, l’astromobile creuse des trous dans le sol de Mars. Mais à quoi ressemblent exactement ces forages ? Une animation en trois dimensions, publiée par Thomas Appéré, docteur en Planétologie à l’Université de Grenoble, permet de s’en faire une idée. L’enseignant, également agrégé de Physique-Chimie et d’informatique au lycée Saint-Paul de Vannes, a publié son travail le 2 mai 2020 sur Twitter.

L’animation montre un forage réalisé par Curiosity le 22 mars 2020 (la photo, elle, date du 12 avril). Thomas Appéré explique que le trou fait un diamètre d’environ 1,6 centimètre, ce qui représente à peu près le même diamètre qu’une pièce de 1 centime, et qu’il a une profondeur de 5 centimètres. C’est la caméra microscope MAHLI (Mars Hand Lens Imager), installée au bout du bras du rover, qui a pris la photographie à partir de laquelle la visualisation a été créée.

Des couleurs différentes à l’intérieur et en surface

L’image a été capturée alors que Curiosity en était au 2 732e sol (le nom donné aux jours sur Mars) de sa mission. Le forage qu’elle permet de voir a été réalisé sur une roche surnommée « Edinburgh ». « La photo a été prise de nuit pour capturer la couleur des minéraux en lumière blanche (la scène est éclairée par des LEDs) », explique à Numerama Thomas Appéré.

L’image et l’animation permettent de constater que l’intérieur de la roche est de couleur grise tandis que la surface est de couleur rouille. « La surface de Mars est recouverte par une fine couche d’oxyde de fer et la surface des roches est oxydée par l’atmosphère de Mars qui contient du peroxyde d’hydrogène, un puissant oxydant », décrit l’enseignant. Cependant, l’intérieur des roches peut arborer une plus grande variété de couleurs, car elles ne sont pas oxydées à cet endroit, complète Thomas Appéré.

Le forage réalisé par Curiosity. // Source : Nasa

Comment l’animation a-t-elle été réalisée ?

Pour réaliser cette animation, le scientifique explique qu’il a eu recours, en plus de l’image, à une carte de profondeur de champ (qui permet d’estimer la distance à la caméra) ainsi qu’à un logiciel capable de simuler le mouvement de la caméra, située au dessus de l’objet photographié. Après avoir supprimé les traces laissées par les poussières sur la caméra et avoir corrigé les couleurs, Thomas Appéré a eu recours au logiciel Wiggle Maker.

De quelle nature est le matériau que Curiosity a prélevé lors de ce forage ? On l’ignore encore. « Le matériau excavé peut être du grès ou de l’argile, nous en saurons plus quand il aura été analysé par les instruments à bord de Curiosity », conclut Thomas Appéré.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo