La « mini-lune » 2020 CD3 aurait quitté son orbite autour de notre planète. La capture de cet astéroïde, momentanément influencé par l'attraction gravitationnelle terrestre, avait été découverte en février dernier.

Une nouvelle « mini-lune » a été découverte en orbite autour de la Terre en février dernier. L’objet, qui était temporairement lié à la Terre, semble avoir cessé d’orbiter autour de notre planète, rapporte Forbes le 26 mars 2020.

D’après Bill Gray, un développeur de logiciels d’astronomie interrogé par nos confrères, le petit objet a repris son orbite autour du Soleil. Il semblerait que 2020 CD3 (le nom de cette « mini-lune ») se soit rapproché de la Terre et ait été capturé momentanément par l’attraction gravitationnelle, exercée à la fois par la Terre et la Lune. Tout au long de sa « capture » par notre planète, l’objet a réalisé ce que Bill Gray décrit comme « une danse quelque peu compliquée autour de la Terre et de la Lune ».

L’orbite de 2020 CD3 depuis le début de l’année 2018. // Source : Capture d’écran orbitsimulator

Observé pour la première fois le 15 février 2020, 2020 CD3 est considéré comme un astéroïde Apollon, ce qui signifie que son orbite autour du Soleil est plus grande que celle de la Terre mais qu’elle peut aussi croiser celle de la Terre.

L’ancienne « mini-lune » est derrière la Terre

Désormais, 2020 CD3 est notre ancienne « mini-lune » et se trouve derrière la Terre. Elle suit notre trajectoire autour du Soleil et sa luminosité tend à s’affaiblir. Sur cette nouvelle orbite, l’objet a besoin d’un peu plus d’un an pour effectuer un tour autour du Soleil. Cela signifie, qu’un jour, la Terre aura un tour d’avance sur 2020 CD3 autour du Soleil. Nous devrons rattraper cette ancienne « mini-lune » en mars 2044, selon Bill Gray, mais elle ne devrait pas à nouveau être capturée par la Terre à cette occasion.

Le développeur indique que des rapprochements entre notre planète et 2020 CD3 pourraient être à prévoir tous les 25 ans environ. Il n’est pas exclu que l’un de ces événements donne lieu à une nouvelle capture momentanée de 2020 CD3 par la Terre, au cours des 100 000 années à venir. Il serait aussi possible que l’objet heurte la Terre ou la Lune au cours du processus — si cela arrive, l’impact ne laisserait qu’une traînée lumineuse au moment où l’objet s’embraserait au contact de l’atmosphère terrestre.

D’autres « mini-lunes » seront peut-être identifiées d’ici-là. 2020 CD3 est le deuxième astéroïde connu en orbite autour de la Terre : entre 2006 et 2007, l’astéroïde 2006 RH120 était lui aussi resté temporairement en orbite autour de notre planète.

Partager sur les réseaux sociaux