Une nouvelle « mini-lune » a été identifié en orbite autour de la Terre. Cet objet, nommé 2020 CD3, a été temporairement capturé par notre planète. Que sait-on de lui ?

La Terre a une nouvelle « mini-lune ». La présence de cet « objet temporairement capturé » par notre planète a été confirmée le 25 février 2020 par le Centre des planètes mineures. L’objet, nommé « 2020 CD3 » (provisoirement désigné C26FED2), est temporairement lié à la Terre. Il a été découvert le 15 février par un astronome, Kacper Wierzchos, qui a parlé de sa trouvaille sur Twitter.

L’astronome indique que l’objet s’est positionné sur l’orbite de la Terre il y a 3 ans. Le tracé de son parcours autour de notre planète a été schématisé par Tony Dunn, astronome amateur et professeur de physique au lycée Archbishop Riordan (à San Francisco).

orbite 2020 cd3 mini lune espace

L'orbite de 2020 CD3 depuis début 2019.

Source : Capture d'écran orbitsimulator

Que sait-on de cette nouvelle « mini-lune » ? Pour l’instant, très peu de choses. 2020 CD3 est un objet petit et à la luminosité assez faible, relève EarthSky. Toutes les informations dont on dispose à son sujet sont celles tweetées par son découvreur : vous pouvez suivre ses publications sur le compte Twitter @WierzchosKacper.

2020 CD3 a été découvert dans le cadre du projet Catalina Sky Survey (CSS), un relevé astronomique de comètes, d’astéroïdes et qui sert aussi à rechercher des objets géocroiseurs (dont l’orbite est à proximité de l’orbite terrestre). D’après Kacper Wierzchos, le diamètre de l’objet est situé entre 1,9 et 3,5 mètres.

La deuxième « mini-lune » connue en orbite

« Ce n’est que le deuxième astéroïde connu en orbite autour de la Terre », commente le scientifique. Le premier objet auquel il fait référence est 2006 RH120, un astéroïde de 4 mètres de diamètre resté en orbite autour de la Terre pendant 18 mois, entre 2006 et 2007.

Un autre objet s’est fait remarquer en 2016 : une boule de feu a été observée au dessus de l’Australie. Selon une équipe de scientifiques, cet objet pourrait aussi être classé dans la catégorie des « mini-lunes » car il aurait pu être capturé temporairement avant de heurter l’atmosphère terrestre.