À supposer qu'ils existent, où peuvent bien être les extraterrestres ? Des chercheurs ont réfléchi au célèbre paradoxe de Fermi, pour tenter d'expliquer pourquoi nous n'avons pas trouvé trace des aliens. Leur théorie va jusqu'à dire que les extraterrestres auraient déjà exploré la Voie lactée... et peut-être même la Terre.

S’ils existaient, des extraterrestres pourraient avoir déjà exploré la Voie lactée et même notre planète. C’est la conclusion à laquelle est parvenue un groupe d’astronomes dans la revue The Astronomical Journal le 20 août 2019. Ces travaux, repérés par Business Insider le 8 septembre, sont consultables dans une prépublication sur la plateforme arXiv.org.

Ces chercheurs apportent leur pierre à un immense édifice : le paradoxe de Fermi. Mis en évidence par le physicien Enrico Fermi en 1950, ce paradoxe repose sur une question : s’ils existent, pourquoi n’avons-nous pas trouvé la trace des extraterrestres ? Selon le scientifique, les civilisations extraterrestres auraient eu le temps de visiter, avec des technologies pour se propulser, toute la Voie lactée en 10 millions d’années (notre galaxie est âgée d’environ 13,6 milliards d’années). Pourtant, nous ne voyons aucun signe de leur présence actuelle ou passée sur Terre. Ceci a amené Enrico Fermi à s’interroger : « Où sont-ils tous ? ».

Les extraterrestres… prendraient leur temps

La réponse pourrait être que les aliens prennent leur temps et se servent des différents mouvements et trajectoires des étoiles pour se déplacer plus facilement vers de nouveaux mondes. Notre système solaire, par exemple, est en orbite dans la Voie lactée (il lui faut 230 millions d’années pour faire un tour complet). Autrement dit, les extraterrestres pourraient attendre, peut-être jusqu’à des milliards d’années, qu’un nouveau monde à coloniser soit proche d’eux pour entreprendre un voyage. Il faudrait donc du temps aux aliens pour explorer la Voie lactée.

Le système solaire est en orbite dans la Voie lactée. // Source : Pixabay (photo recadrée)

Revenons en 1975. Le scientifique Michael Hart répond au paradoxe de Fermi en énonçant que, s’il n’existe aucune preuve de la présence des extraterrestres sur Terre, c’est probablement parce qu’il n’y a pas d’autre civilisation avancée dans notre galaxie. Autrement dit : si nous ne les voyons pas, c’est parce qu’ils n’existent pas. Mais cette conclusion ne tient pas car, comme l’expliquent les auteurs de la nouvelle étude, cela reviendrait à « chercher en vain des dauphins dans une petite piscine d’eau de mer et d’ensuite en conclure que l’océan ne contient aucun dauphin ».

Et si les aliens voyageaient avec le mouvement des étoiles ?

De nombreux auteurs ont cherché des solutions au paradoxe de Fermi et au fait qu’une civilisation extraterrestre aurait eu le temps d’explorer la galaxie. La majorité d’entre elles ont omis un détail que les scientifiques intègrent à leur nouvelle étude : le mouvement des étoiles au sein même de la Voie lactée. Une civilisation extraterrestre pourrait très bien voyager dans la galaxie au gré des mouvements des étoiles, en visitant un autre monde lorsqu’elle s’en approche. Les chercheurs ajoutent une complexité supplémentaire, qui explique aussi que les aliens patienteraient : tous les mondes qu’ils croisent ne sont pas forcément habitables. Et les extraterrestres pourraient aussi choisir de ne pas coloniser une planète déjà habitée.

Les aliens sont peut-être juste trop occupés à faire la fête. // Source : Flickr/CC/JD Hancock (photo recadrée)

Avec ce scénario qui « tient compte des mouvements stellaires, il semble presque inévitable que, si une civilisation qui se développe dans l’espace interstellaire apparaît, la galaxie sera entièrement colonisée dans un délai inférieur ou au moins comparable à son âge actuel », concluent les auteurs. De plus, les chercheurs n’excluent pas la possibilité que « la Terre ait été colonisée par une exo-civilisation à un moment dans son passé lointain, mais qu’il ne reste aucune preuve de son existence ». La Terre est âgée d’environ 4,54 milliards d’années. Comme le relève Business Insider, ces aliens pourraient très bien ne pas avoir eu l’occasion de nous rendre visite en 10 millions d’années. Et s’ils sont passés à proximité, peut-être ont-ils, aussi, préféré ne pas venir nous voir.

D’autres systèmes de la Voie lactée pourraient bien être colonisés par les extraterrestres. Et puisque nous ne connaissons qu’encore très peu de planètes en dehors de notre système solaire (environ 4 000 alors qu’il pourrait y avoir jusqu’à 10 milliards d’exoplanètes semblables à la Terre dans la Voie lactée), il ne serait pas étonnant que nous n’ayons pas encore trouvé d’autre monde abritant la vie, assurent les auteurs.

Crédit photo de la une : Max Pixel/CC0 Domaine public (photo recadrée)

Partager sur les réseaux sociaux