À la rentrée, le ciel continue d'offrir des spectacles astronomiques. Voici les dates à noter pour regarder la Lune, les planètes et les autres phénomènes célestes en septembre 2019.

Même si l’heure de la rentrée a sonné, continuez à regarder des étoiles : il y aura encore d’autres opportunités d’observer les cieux en septembre 2019. Plusieurs rapprochements d’astres sont notamment prévus.

Quand auront lieu les principaux événements astronomiques ? Voici les dates à retenir pour les voir, si la météo n’assombrit pas le ciel.

Les phases de la Lune

Familière et mystérieuse à la fois, la Lune est sans doute l’objet céleste le plus facile à observer. Tous les 29 jours, elle effectue une lunaison : au cours de ce cycle, elle passe par différentes phases lunaires. Depuis la Terre, nous voyons une portion de Lune illuminée par le Soleil. L’apparence lunaire change progressivement, avec 4 étapes principales.

  • Le vendredi 6 septembre sera le jour du premier quartier. La Lune est en quadrature est. On peut observer une demi-lune.
  • Le samedi 14 septembre, ce sera la pleine lune. La face visible de l’astre est entièrement éclairée par le Soleil.
  • Le dimanche 22 septembre, une demi-lune sera à nouveau visible. Cette fois-ci, elle sera dans la phase du dernier quartier. On dit aussi qu’elle est en quadrature ouest.
  • Le samedi 28 septembre, ce sera la nouvelle lune. Ne la cherchez pas dans le ciel : elle n’est pas visible.
La Lune. // Source : Pxhere/CC0 Domaine public (photo recadrée)

Les planètes observables à l’œil nu

Pas besoin de posséder un instrument astronomique, ni même des jumelles, pour contempler des planètes. Ce mois-ci, plusieurs planètes sont visibles à l’œil nu. Pour les trouver, il faut chercher dans la bonne constellation.

  • Du 1er au 8 septembre, Jupiter et Saturne sont visibles. Le mois entier, elles restent respectivement dans la constellation de l’Ophiuchus et du Sagittaire. Commencez à les observer à 20h30. Jupiter disparaît vers minuit et Saturne vers 2h.
  • Du 9 au 15 septembre, l’observation de Jupiter et Saturne peut commencer un peu plus tôt, à 20h20. Jupiter est visible jusqu’à 23h30 et Saturne jusqu’à 1h30. Les observatrices et observateurs matinaux peuvent tenter de voir Mars, entre 7h10 et 7h20, dans la constellation du Lion.
  • Du 16 au 22 septembre, Jupiter et Saturne sont visibles dès 20h, puis jusqu’à 23h10 pour la première et 1h pour la deuxième. Mercure et Vénus sont dans la constellation de la Vierge entre 20h et 20h10. Mars, toujours logée dans la constellation du Lion, fait son apparition de 7h à 7h30.
  • Du 23 au 30 septembre, Mercure et Vénus sont observables entre 19h50 et 20h, toujours dans la même constellation. À partir de 19h50, Jupiter et Saturne sont aussi observables. Jupiter disparait vers 22h40 et, à 0h40, c’est le tour de Saturne. Mars, désormais dans la constellation de la Vierge, est visible entre 7h et 7h40.
Vénus. // Source : Flickr/CC/Kevin Gill (photo recadrée)

Les autres phénomènes astronomiques

Même si les étoiles filantes ne sont pas au rendez-vous ce mois-ci, quelques phénomènes astronomiques notables sont à prévoir.

  • Avant l’aube du 1er septembre, le moment devrait être propice à l’observation de la lumière zodiacale. Le phénomène se produit 2 fois par an : au printemps et à l’automne.
  • Le 5 septembre, vous pourrez observer un trio d’objets proches dans le ciel : la Lune, Jupiter et Antarès (une étoile double de la constellation du Scorpion).
  • Le 8 septembre, ce sont la Lune et Saturne qui se rapprochent dans le ciel.
  • Le 10 septembre, Neptune est à l’opposition. Quand le Soleil se couche, la planète se lève.
  • Le 23 septembre sera le jour de l’équinoxe d’automne.
  • Le matin du 26 septembre devrait offrir l’occasion de contempler la lumière cendrée sur la Lune.

Comment trouver la constellation de la Vierge ?

Pour observer correctement le ciel, mieux vaut savoir où se trouvent les constellations. Ce n’est pas toujours facile. Par exemple, comment chercher la constellation de la Vierge, qui est traversée par le Soleil depuis la fin du mois d’août jusqu’en octobre ?

Commencez par repérer l’une des plus célèbres constellations du ciel : la Grande Ourse. Imaginez que le manche de cette « casserole » céleste se poursuit en arc de cercle, passant par Arcturus, une étoile rouge, la plus brillante de la constellation du Bouvier (celle qui aide aussi à observer un essaim d’étoiles filantes en juin, les Bootides).

Suivez l’arc de cercle imaginaire rose pour trouver la Vierge depuis la Grande Ourse. // Source : Capture d’écran Google Sky, annotations Numerama

Dans le prolongement de cet arc de cercle, vous allez trouver une autre étoile, Spica, l’étoile majeure de la constellation de la Vierge. C’est la quinzième étoile la plus brillante du ciel nocturne.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour regarder les étoiles en septembre 2019. Bonne observation du ciel !

Partager sur les réseaux sociaux