Avez-vous déjà vu un clair de Terre, aussi connu sous le nom de lumière cendrée ? Elle est observable peu avant ou après la nouvelle Lune. Voici ce dont il s’agit exactement.

Lune pleine, en croissant, gibbeuse… Comment se lasser du spectacle de l’astre pourtant le plus familier de notre ciel ? Il est même possible d’y contempler régulièrement ce qu’on appelle la lumière cendrée. Ce sera notamment le cas, le soir du 5 janvier 2022.

D’où vient ce phénomène astronomique ? Comment l’observer ? Voici quelques conseils pour profiter du spectacle offert par la Lune lors du crépuscule.

Où se trouve la lumière cendrée ?

Observer la lumière cendrée est assez simple : il suffit de chercher la Lune dans le ciel. À moins qu’elle ne soit totalement voilée par une météo peu clémente, vous ne devriez pas avoir de peine à repérer notre satellite naturel. Un premier croissant de lune sera visible ce soir là. Ce n’est pas lui qui nous intéresse, mais le reste de l’astre qui est faiblement éclairé.

La lumière cendrée. // Source : Flickr/CC/Jean-Daniel Pauget (photo recadrée)
La lumière cendrée. // Source : Flickr/CC/Jean-Daniel Pauget (photo recadrée)

Le 2 janvier, le satellite est entré dans la phase de la nouvelle lune. L’expression désigne le moment où la Lune n’est pas visible dans le ciel nocturne. Cela explique que quelques jours plus tard, un fin croissant (éclairé par le Soleil) apparaisse sur la surface de l’astre. La lumière cendrée concerne le reste de la Lune, qui est habituellement caché dans la pénombre.

Cette partie-là aussi sera éclairée : c’est cette luminosité qu’on appelle la lumière cendrée, ou clair de Terre. Elle est cependant bien moins prononcée que la luminosité du croissant, créant une « une version fantomatique de la pleine lune », comme l’explique la Nasa.

D’où vient la lumière cendrée ?

Pour comprendre l’origine de la lumière cendrée, représentez-vous le Soleil, la Lune et la Terre comme si vous pouviez les observer de loin. « Une partie de la Lune est éclairée directement par le Soleil. L’autre partie ne l’est pas, mais elle est éclairée par la lumière du Soleil réfléchie par la Terre », résume Florent Deleflie, astronome à l’observatoire de Paris, à Numerama.

La lumière réfléchie par la Terre provoque la lumière cendrée. // Source : Wikimedia/CC/Gringer
La lumière réfléchie par la Terre provoque la lumière cendrée. // Source : Wikimedia/CC/Gringer

Et si ce clair de Terre apparait légèrement bleu, il faut savoir que c’est parce que ce sont les océans terrestres qui jouent un rôle important dans cette réflexion de la lumière.

Le phénomène se produit tous les mois, tout comme la pleine Lune, par exemple. « Mais il n’est pas visible partout dans les mêmes conditions. Dans l’hémisphère nord, il l’est pendant la période estivale », poursuit l’astronome. Autrement dit, la lumière réfléchie par la Terre sur la Lune varie au cours de l’année : c’est au printemps, dans l’hémisphère nord, que cette lumière est particulièrement brillante.

Vous savez désormais d’où vient la lumière cendrée qui devrait être visible au crépuscule ce 5 janvier. Bonne observation du ciel !