Google consacre son Doodle à la scientifique Lucy Wills le 10 mai 2019. Cette hématologue britannique est née il y a 131 ans. Elle a travaillé sur l'anémie et proposé un remède efficace à des femmes enceintes qui en souffraient.

Wikimedia Commons

Lucy Wills est née il y a 131 ans. Pour rendre hommage à cette médecin britannique, Google a choisi de lui consacrer son Doodle du 10 mai 2019. La scientifique est représentée sur la page d’accueil du moteur de recherche, en train de mener des expériences. Elle tient un pot de pâte à tartiner dans sa main.

Les travaux de Lucy Wills ont joué un rôle important pour les femmes enceintes. Elle était hématologiste, c’est-à-dire spécialiste du sang et des organes hématopoïétiques (la moelle osseuse et le thymus). Elle s’est notamment intéressée à l’anémie, une baisse du taux d’hémoglobine (le pigment des globules rouges qui transporte l’oxygène dans l’organisme) dans le sang.

Formée aux sciences avec d’autres femmes

Lucy Wills est née près de Birmingham, en Angleterre. Elle a étudié au Cheltenham Ladies’ College, une école privée créée en 1854 pour former des femmes aux mathématiques et sciences. Elle intègre le Newham College de Cambridge en 1911, qui reçoit les étudiantes de l’université de Cambridge. Là-bas, elle se passionne pour la botanique et la géologie. Elle finit ses études au sein de la London School of Médecine for Women, la première école de médecine ouverte aux femmes en Angleterre. En 1920, elle est diplômée de médecine.

La scientifique commence à travailler au Royal Free Hospital, un hôpital londonien, au sein du département des pathologies liées à la grossesse. De 1928 à 1933, elle travaille en Inde, principalement à Bombay. Elle s’y intéresse à une manifestation de l’anémie, qui met en danger la vie de femmes qui travaillent dans l’industrie du textile. Elle émet l’hypothèse que la mauvaise alimentation de ces femmes est la cause du problème.

Une pâte à tartiner comme médicament

La médecin se sert alors de la pâte à tartiner Marmite, à base de levure de bière, inventée à la fin du siècle précédent. Grâce à cet aliment, elle parvient à traiter l’anémie des femmes malades. En 1931, Lucy Wills résume ses recherches dans un article scientifique publié au sein de la revue British Medical Journal. « Pour l’instant, il est seulement possible d’affirmer que dans Marmite, et probablement dans d’autres extraits de levure, il semble y avoir un agent curatif contre cette maladie redoutable », écrit-elle. La pâte à tartiner présente également l’avantage d’être peu onéreuse.

La pâte à tartiner Marmite. // Source : Flickr/CC/fenwench (photo recadrée)

L’ingrédient actif de la préparation, surnommé « the Will’s Factor », s’avère plus tard être l’acide folique, ou vitamine B9. Celle-ci contribue à la formation des cellules et joue un rôle dans la synthèse de l’ADN. L’acide folique permet de former des globules rouges au sein de la moelle osseuse. Une grossesse peut entraîner une carence en acide folique, ce qui peut provoquer une anémie macrocytaire : dans cette forme d’anémie, les globules rouges ont un volume plus grand qu’en temps normal. Lors d’une grossesse, le manque de vitamine B9 peut poser un risque pour le futur enfant, une malformation de sa colonne vertébrale.

Une travailleuse acharnée

Lucy Wills prend sa retraite en 1947, après avoir continué sa carrière au Royal Free Hospital, où elle a travaillé aux urgences pendant la guerre puis ouvert un département consacré à l’hématologie. Elle a continué de voyager à l’étranger pour poursuivre ses travaux sur l’anémie, aux Fidji et en Afrique du Sud. Elle est décédée le 26 avril 1964.

Un mois plus tard, le British Medical Journal a rédigé un faire-part de son décès. Lucy Wills y est décrite comme une « travailleuse acharnée », une femme « compatissante » qui aimait lire, jardiner et « profitait toujours de la vie avec une vive intelligence et de l’humour ». Le Doodle de Google qui lui rend hommage est visible dans plusieurs pays européens (dont la France et le Royaume-Uni), l’Inde et la Nouvelle-Zélande, ainsi que le Canada, les États-Unis, le Pérou, l’Argentine et le Chili.

Crédit photo de la une : Google

Partager sur les réseaux sociaux