SpaceX et son fondateur Elon Musk ont confirmé que les premiers tests de la future fusée Starship pourraient commencer cette semaine.

SpaceX est peut-être sur le point de faire un grand pas dans le développement du Starship, son vaisseau spatial. On savait déjà que les premiers tests de l’engin étaient prévus pour mars 2019, mais quelques précisions ont été apportées. Lors d’un échange de tweet avec Elon Musk, un internaute a attiré son attention sur une annonce envoyée aux habitants proches du site de Boca Chica Beach, au Texas. Celle-ci indique que « SpaceX prévoit de procéder à des tests dès la semaine du 18 mars 2018 et va mettre en place un périmètre de sécurité. » Le fondateur de la firme a simplement répondu « on l’espère », ce qui confirme la date prévue à la base.

Vu la réponse d’Elon Musk, il est possible que les tests prennent un peu de retard. Toujours sur Twitter, l’entrepreneur explique qu’il « reste des problèmes d’intégration entre le moteur et le véhicule. » Il faut dire que le prototype utilisé ne suit pas exactement les plans de la machine qui ira dans l’espace : il se nomme « Test Hopper » et correspond à une version miniature du Starship. Il ne sera d’ailleurs équipé que d’un seul moteur Raptor (le plus puissant créé par SpaceX) contre trois pour la version qui effectuera les tests avancés dans le futur.

Les tests de vols mis de côté

Elon Musk est toujours très actif sur les réseaux sociaux, mais il a été particulièrement bavard concernant le projet Starship. Un subreddit répertorie même toutes les questions auxquelles il a répondu ces derniers jours. Ce qu’il faut d’abord retenir, c’est que le « Test Hopper » n’a pas vocation à voler et doit « à peine décoller » selon le PDG. Les premiers lancements devraient donc servir à tester les manœuvres de décollage et d’atterrissage. Ces points sont très importants pour le Starship, qui doit être une fusée « réutilisable » et donc capable d’atterrir et de redécoller dans la foulée.

Un aperçu du Starship de SpaceX // Source : Twitter/Elon Musk

Les tests de vol du Starship ne sont pas prévus pour tout de suite. En ce moment, SpaceX travaille sur les boucliers thermiques qui permettront au véhicule de ne pas prendre feu lors de son passage dans l’atmosphère. Les premiers vols orbitaux, apparemment prévus pour 2020, n’ont, eux,  pas été directement abordés par Elon Musk. Il a juste annoncé « travailler sur les approbations (des vols) à Boca Chica au Texas, et à Cape Kennedy en Floride. » Le premier vol touristique du Starship est toujours prévu pour 2023.

Crédit photo de la une : SpaceX

Partager sur les réseaux sociaux