Des tentatives sont lancées pour reproduire l’expérience autour du matériau LK-99, décrit par des chercheurs comme un supraconducteur à température ambiante — ce qui reste à prouver. L’un des essais est diffusé sur Twitch… mais le contexte n’est pas pleinement scientifique.

C’est une découverte qui, si elle est confirmée, pourrait bouleverser le cours de l’histoire. Une équipe sud-coréenne prétend avoir mis au point un matériau aux propriétés exceptionnelles. Baptisée LK-99, cette trouvaille potentiellement révolutionnaire est, d’après les scientifiques, dotée d’une propriété étonnante : elle est supraconductrice — l’électricité circule sans aucune résistance — dans un environnement à la température et à la pression ambiantes.

D’ordinaire, la supraconductivité ne survient que si une condition contraignante est satisfaite : amener la température à un seuil extrêmement bas, proche du zéro absolu (-273,15°C). Cela nécessite des équipements adaptés à ce niveau glacial, mais aussi des dispositifs permettant de baisser et de maintenir la température à cette extrême limite de la physique. De fait, il est inenvisageable aujourd’hui de profiter de cette propriété au quotidien.

electrique-electricite-courant
Les implications pour l’électricité sont considérables, si ce matériau est confirmé. // Source : George Becker

Une supraconductivité sans cette contrainte offrirait des perspectives fabuleuses dans les sciences et la technologie, à commencer par une optimisation électrique qui évitera le gaspillage. « 100 milliards de kWh d’électricité sont gaspillés en pertes de transmission chaque année rien qu’aux États-Unis. Cela équivaut à trois de nos plus grands réacteurs nucléaires fonctionnant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 », relevait-on dans la foulée de l’annonce.

Problème : la découverte LK-99 doit encore être confirmée. Une étude a été mise en ligne, mais elle n’a été ni publiée dans une revue scientifique ni relue par d’autres physiciens. Il y a également la question de la reproductibilité de l’expérience, par d’autres, qui est encore à résoudre. Ce sont des conditions sine qua non pour la recevabilité des travaux sud-coréens (et pour ouvrir la voie à des récompenses). Or, beaucoup de scientifiques émettent déjà des doutes en analysant les données. La physicienne Jennifer Fowlie estime même qu’on peut déjà exclure qu’il s’agisse d’un vrai matériau supraconducteur — et dénonce le fait que l’affaire soit commentée par des personnes non spécialisées dans la physique de ces matériaux.

Une exploration de l’expérience sur Twitch

Cette agitation autour de LK-99 donne aussi à des mises en scène inattendues : on sait que des scientifiques travaillent à reproduire les conditions de l’expérience en laboratoire, mais l’ingénieur Andrew McCalip, qui avait déjà commencé à raconter ses tentatives sur Twitter, a eu une approche surprenante : il a fini par ouvrir une chaîne Twitch dédiée, avec un focus particulier sur l’effet Meissner — une « lévitation » apparaissant en cas de supraconductivité, lorsque l’échantillon est soumis à un champ magnétique externe. Cela pourrait être un bon indice d’un matériau supraconductible.

Il ne faut toutefois pas trop attendre de ladite expérience. Comme l’intéressé l’a suggéré au cours d’un échange sur Twitter, l’exploration qu’il mène reste assez superficielle : « Les attentes doivent être très faibles, car il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte. Quoi qu’il en soit, je suis heureux de pouvoir faire l’expérience pour les milliers de personnes qui ont eu envie de se lancer. Les professionnels feront bientôt leur rapport, j’en suis sûr. »

Il faudra donc attendre d’autres confirmations pour avoir la certitude absolue que l’on se trouve bien devant un matériau supraconducteur, et cela pourrait prendre plusieurs jours, voire des semaines. Des scientifiques craignent notamment qu’il pourrait s’agir d’une « fausse » supraconductivité (notamment car le « diamagnétisme » de la lévitation est imparfait, alors qu’il devrait être parfait). Et par le passé, des annonces tonitruantes n’ont finalement rien donné — un papier publié dans la revue Nature avait dû être retiré.

Malgré l’incertitude évidente autour de LK-99, le jeu en vaut toutefois la chandelle, compte tenu des implications bouleversantes qu’un tel matériau aurait pour la société. Andrew McCalip a d’ailleurs résumé en une phrase le degré de magnitude que cette innovation pourrait avoir pour le monde, pour les décennies et peut-être les siècles à venir : « Si cela peut être reproduit, les auteurs seront les prochains Einstein ou Bohr. »

@numerama

LK-99 : cette découverte pourrait changer le futur de l’humanité ! #science #supraconducteur #futur #numerama #changementclimatique

♬ son original – Numerama

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !