La procédure avant le vol du Starship a été interrompue moins d’une minute avant la mise à feu de la propulsion.

Il n’y aura pas de vol du Starship. En tout cas, pas ce lundi 17 avril 2023. L’entreprise américaine a pris la décision de suspendre le décompte 40 secondes avant la mise à feu de la fusée. En cause, une vanne de pressurisation posait un problème — elle semblait gelée. Le vol est donc reporté cette semaine, le temps de purger les réservoirs.

Une tentative avortée, reportée à plus tard

Une nouvelle fenêtre de tir a été évoquée d’ici aux 48 prochaines heures, en fonction des opportunités de lancement que l’entreprise américaine pourra dégager. Si cela est forcément une déception autant pour l’équipe que pour le public, la tentative du jour n’a pas été inutile. Elle a permis, d’une certaine manière, de s’exercer une fois de plus au remplissage des réservoirs du Starship.

Cette phase est appelée « wet dress rehearsal », soit répétition générale humide en français. Cette étape implique la circulation de d’oxygène liquide et de méthane sous forme liquide pour remplir autant le Super Heavy (qui est l’étage principal du lanceur) que du Starship (qui est le vaisseau et accessoirement l’étage supérieur). SpaceX avait déjà conduit un essai de ce type en janvier.

Starship aube
Le Starship, à l’aube. // Source : SpaceX

Le vol qu’imagine faire SpaceX avec le Starship doit partir du Texas, là où se trouve la base d’essai de l’entreprise américaine.

La fusée va ensuite s’élever très haut dans l’atmosphère, jusqu’à atteindre l’espace, au-delà des 100 kilomètres d’altitude. Elle doit passer aux environs du Mexique et de Cuba, longer l’Amérique du Sud, dont la Guyane, et survoler l’Atlantique, avant de passer au-dessus de l’Afrique du Sud. La fusée, traversant ensuite l’océan Indien puis l’Indonésie, finira sa course près d’Hawaï.

Ce vol, très attendu, fera toutefois l’impasse sur certaines étapes importantes : il n’y aura pas de tentative de faire amerrir le Starship en position verticale (cela va donc se terminer vraisemblablement en crash). Le Super Heavy terminera quant à lui sa course dans le golfe du Mexique. Ici, il n’est pas non plus prévu de capturer cet étage avec la tour attrape fusée.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.