SpaceX a fait rentrer automatiquement les deux boosters du Falcon Heavy une fois sa mission terminée. Un évènement inhabituel, tant cette fusée est peu utilisée. Mais, cela va changer.

SpaceX enregistre un succès supplémentaire avec ses fusées. Un de plus, qui s’ajoute à la longue liste des réussites de l’entreprise ces derniers mois — en 2022, SpaceX a lancé l’équivalent d’une fusée par semaine et n’a connu aucun échec. Mais, le vol du 15 janvier revêt une saveur particulière : il s’agissait du vol d’un Falcon Heavy.

C’est une version ultra-musclée de la fusée Falcon 9 : le Falcon Heavy est le résultat d’un assemblage entre un lanceur de cette gamme, auquel on rajoute deux autres propulseurs de Falcon 9. Basiquement, le Falcon Heavy fournit une poussée trois fois plus importante, puisqu’il y a trois boosters au lieu d’un seul. C’est le lanceur le plus puissant du catalogue de SpaceX.

Falcon Heavy
Le Falcon Heavy durant son ascension. // Source : SpaceX

Pourtant, ce véhicule est très peu employé. On ne compte que cinq vols en tout depuis son inauguration en 2018 : deux missions en 2019, une autre en 2022 et la dernière le 15 janvier. Dès lors, on n’a que très rarement l’occasion de voir en vidéo le retour automatique des deux boosters latéraux, une fois le lanceur en haute altitude.

SpaceX est passé maître dans la récupération des premiers étages de ses fusées Falcon 9, ce qui lui permet ensuite de les remettre en état pour les réutiliser plus tard. Depuis le milieu des années 2010, ils sont systématiquement récupérés (sauf les très rares fois où il y a un incident). Évidemment, cette recette est appliquée au Falcon Heavy, puisqu’il est fondé sur le Falcon 9.

Le Falcon Heavy volera davantage en 2023

Dans la vidéo partagée par SpaceX, capturée par un drone filmant les deux aires d’atterrissage, on peut voir les deux boosters se poser quasi simultanément. Il est à noter que seuls deux boosters sont récupérés, et non pas le troisième, celui qui est la base du Falcon Heavy. Rien de surprenant : SpaceX avait indiqué qu’il n’était pas prévu de le faire rentrer.

Après des débuts laborieux, le Falcon Heavy est peut-être en train de trouver son rythme de croisière dans le calendrier de l’entreprise américaine. Plusieurs missions sont attendues en 2023. On en dénombre quatre, dont plusieurs au cours du printemps. Une d’entre elles est très attendue : il s’agit de la mission Psyche, qui visitera un « monde de métal ».


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.