La Chine envoie un premier équipage d’astronautes vers sa station spatiale, maintenant complète. Mais à long terme, le pays n’exclut pas de l’étendre encore.

Ça y est : la station spatiale chinoise Tiangong va être visitée pour la première fois par un équipage, sans qu’il manque un module. La mission Shenzhou 15 vient de partir de la base de lancement de Jiuquan (en Mongolie-Intérieure, dans le désert de Gobi, au nord du pays). Elle est la première qui ne sera pas suivie par l’envoi à court terme d’une structure visant à étendre la station.

Premier départ vers la station chinoise complétée

Le décollage de la mission Shenzhou 15 a eu lieu le 29 novembre 2022 dans des conditions météorologiques optimales — dont une bonne visibilité, un faible vent et l’absence de nuage. La capsule, qui est en transit vers la station, a été expédiée grâce à une fusée Longue Marche 2F. À bord, trois personnes (Fei Junlong, Deng Qingming et Zhan Lu), qui séjourneront six mois.

Ces trois membres d’équipage côtoieront un temps les membres de Shenzhou 14 (Cai Xuzhe, Chen Dong et Liu Yang), qui sont toujours à bord et dont la rentrée sur Terre est prévue pour décembre 2022. Si par le passé, il n’y aurait pas eu assez de place, le développement de Tiangong avec l’arrivée de modules supplémentaires autorise l’accueil de six individus pour un court moment.

station Tiangong Wentian
La station chinoise — vue d’artiste. // Source : China News Service

La Chine a achevé le développement initial de sa station spatiale, puisque celle-ci a reçu en 2022 ses deux modules additionnels : Wentian en juillet et Mengtian en octobre. Chacun de ces greffons permet d’étendre les capacités du module de base, Tianhe, avec des systèmes d’avionique, de propulsion et de survie, mais également de la place et des équipements pour des expériences.

Il n’est pas exclu que la Chine décide de poursuivre plus tard l’extension de son « palais céleste », nom poétique donné la station avec Tiangong. La structure est modulaire et l’on parle depuis quelques mois maintenant de la possibilité de rajouter jusqu’à trois autres modules, pour un total de six. Cependant, cela pourrait dépendre de la participation d’autres pays.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !