Les Piliers de la création sont l’une des images les plus célèbres de l’astronomie. James Webb vient d’observer cette structure et livre une image encore plus grandiose que celle, déjà remarquable, du télescope Hubble.

C’est sans doute l’une des images les plus célèbres obtenues par le télescope spatial Hubble durant sa longue carrière. Pris en 1995, le cliché originel des Piliers de la création permet d’admirer de superbes colonnes poussiéreuses dans la nébuleuse de l’Aigle. Puis, en 2015, Hubble observe de nouveau ces structures majestueuses. Cependant, l’œuvre du télescope iconique vient d’être supplantée. C’est une véritable prouesse, signé James Webb.

James Webb voit les étoiles comme « des gouttes de rosée » à travers la poussière

Le 19 octobre 2022, la Nasa a présenté la nouvelle image prise par cet observatoire spatial. Les piliers s’y dévoilent dans l’infrarouge proche, avec un niveau de détail saisissant. « Des dizaines d’étoiles nouvellement formées scintillent comme des gouttes de rosée parmi des colonnes flottantes et translucides de gaz et de poussière », décrit avec poésie l’agence spatiale sur Twitter.

Les Piliers de la création. // Source : NASA, ESA, CSA, STScI
Les Piliers de la création. // Source : NASA, ESA, CSA, STScI

Dans la vue de Hubble, la nébuleuse de l’Aigle est observée en lumière visible. James Webb dispose d’un avantage sur son homologue : en observant dans la lumière infrarouge (invisible à nos propres yeux), le JWST peut « percer la poussière ». Ainsi, il nous révèle un nombre faramineux d’étoiles.

On comprend mieux l’intérêt d’observer une nouvelle fois cette structure. Grâce à James Webb, les astronomes peuvent compter bien plus précisément le nombre d’étoiles en formation, et estimer la quantité de gaz et de poussière. De quoi mieux comprendre la manière dont naissent les étoiles, qui « éclosent » dans ces nuages pendant des millions d’années.

L’ensemble de cette formation se trouve à une distance vertigineuse de notre planète : 6 500 années-lumière. Une annotation (en bas à gauche) permet de s’apercevoir des échelles de distance dans l’image. La largeur du cliché couvre une distance d’environ 8 années-lumière dans l’espace. Vous pouvez le télécharger pour en faire votre nouveau fond d’écran via le site du JWST.

Mois après mois, les images obtenues par James Webb ne cessent d’impressionner. Après des années de patience, les scientifiques et le grand public peuvent enfin contempler avec émotion de nouvelles vues uniques de notre Univers grâce à cet observatoire — et d’autres images un peu plus « moches », mais pas moins essentielles.