Un épisode de chaleur tardive est annoncé en France, cette mi-octobre 2022. Le seuil de 30 °C devrait être atteint localement.

La France se prépare à connaître un nouvel épisode de chaleur, inhabituel pour la période. Le Sud-Ouest est tout particulièrement concerné, prévient Météo France le 13 octobre 2022. Localement, les températures pourraient attendre le seuil des 30 °C le dimanche 16 octobre, par exemple, à Pau.

Cette « séquence de chaleur tardive » doit commencer au cours du week-end et se prolonger pendant la semaine du 17 octobre. Certaines villes pourraient connaître une série de 5 à 7 jours de chaleur. « Dès samedi [15 octobre], une masse d’air chaud pour la saison va remonter d’Espagne et passer nos frontières, prévoit le service de météorologie. Les températures maximales vont ainsi allègrement dépasser la barre de 25 °C. »

L’origine de cet épisode de chaleur est « un vaste système dépressionnaire » sur le Proche-Atlantique. Il est responsable d’un courant qui va faire « remonter de l’air chaud en provenance du Maghreb », d’après Météo France. Il serait cependant incorrect de parler d’ « été indien » pour décrire cette situation : cela n’existe pas en France.

Une année 2022 remarquablement chaude en France

Ainsi, constate le docteur en météorologie agricole Serge Zaka, « le mois d’octobre continuera une série de 9 mois consécutifs au-dessus des normes ». Il ajoute qu’il s’agit au moins du « 9e épisode d’anomalie positive de 2022 (plus de 4 °C) ».

Vers un nouvel épisode de températures plus chaudes que la norme en octobre 2022. // Source : Via Twitter @SergeZaka
Vers un nouvel épisode de températures plus chaudes que la norme en octobre 2022. // Source : Via Twitter @SergeZaka

À ce jour, Météo France rappelle que le mois d’octobre le plus chaud dans le pays reste celui d’octobre 2001. Cependant, « des records de chaleur et de fortes chaleurs tardives pourront être battus localement » avec l’épisode qui nous attend.

Cet épisode de chaleur, atypique pour un mois d’octobre, survient après un été marqué par des températures extrêmes. Il n’avait jamais fait si chaud en Europe que durant cet été 2022. Ces épisodes de chaleur, ainsi que la sécheresse historique en France, sont intimement liés au changement climatique. Dès le mois de mai 2022, un épisode d’ « été avant l’heure » avec des températures autour de 30 °C était survenu. « Le seuil de forte chaleur de 30 °C avait été atteint remarquablement tôt, dès la mi-mai dans plusieurs stations du Sud-Ouest. A suivi un été historique pendant lequel le mercure est rarement passé sous les moyennes de saison », résume Météo France. Sur la base des 10 premiers mois de 2022, on peut déjà imaginer sans peine que cette année devienne l’une des plus chaudes et sèches enregistrées en France.

Au passage, si l’on a pu avoir l’impression que le mois de septembre était assez frais, ce n’était pourtant pas le cas. « Au niveau national, avec +0,7 °C au-dessus, [le mois de septembre] a été plus chaud que la norme 1991-2020 ! […] Vous n’avez juste plus l’habitude d’avoir quelques jours sous les normes », relevait Serge Zaka le 12 octobre. Les températures élevées, si fréquentes en 2022, faussent notre perception de la situation.

Le podcast « La 6e extinction »

Pour approfondir les enjeux écologiques de notre ère avec des notes d’espoir, découvrez le premier épisode de notre podcast dédié aux menaces qui pèsent sur le vivant : La 6e extinction. Disponible sur toutes les plateformes d’écoute ou le player ci-dessous.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.