Le télescope terrestre Inouye livre deux prises de vue sublimes de la surface du Soleil. Chaque image montre une région de 82 000 kilomètres, ce qui représente plusieurs fois la Terre.

« Si une image vaut mille mots, les images et les données produites par le télescope solaire Inouye écriront les prochains chapitres de la recherche en physique solaire, notamment deux nouvelles images publiées pour célébrer les événements de cette semaine », annonce la National Science Foundation dans un post du 5 septembre 2022.

Pour célébrer la première année d’activité du Daniel K. Inouye Solar Telescope, deux nouvelles images du Soleil ont été diffusées auprès du public. Celles-ci sont tout bonnement stupéfiantes.

soleil_deux_photos_chromosphere_nso
Images de la chromosphère du Soleil par le télescope Inouye. // Source : NSO

Le télescope Inouye a un miroir de 4 mètres

La qualité des prises de vue est d’autant plus impressionnante qu’il ne s’agit pas d’une sonde proche du Soleil, comme Solar Orbiter. L’observatoire est situé sur Terre, sur l’île de Maui, plus précisément sur le mont Haleakalā. Le site est idéal, en étant à la fois surélevé de 3 000 mètres d’altitude et entouré par l’océan. Cela signifie que le ciel est complètement noir, avec peu de turbulences dans l’atmosphère, aucune pollution lumineuse.

La construction du télescope lui-même est unique en son genre. Son miroir est le plus grand de tous les appareils d’observation dédiés au Soleil, soit 4 mètres de large. Ce faisant, il capte 7 fois plus de lumière solaire que n’importe quel autre télescope terrestre. C’est ainsi qu’il a pu obtenir de telles images inédites.

Que voit-on sur ces images du Soleil ?

Les deux photos nous montrent la chromosphère, la basse atmosphère du Soleil (et de toute étoile). Chacune d’entre elle correspond à une région de 82 500 kilomètres, sur un diamètre total de 1,3 million de kilomètres. Pour comparaison, la Terre ne mesure « que » 12 700 km. Cela signifie qu’à l’échelle, on peut placer plusieurs terres sur ces portraits solaires :

terre_image_soleil_echelle
Cette région du Soleil fait 82 500 kilomètres. La Terre, sur l’image, est à l’échelle réelle. // Source : NSO

Sur l’image ci-dessus qui ressemble quelque peu à une ruche, on observe la granulation solaire. Chaque cellule est grande d’environ de 500 à 1 600 kilomètres de large. Elles s’étendent à une vitesse comprise entre 1,6 et 2,6 kilomètres par seconde, leur durée de vie dépasse rarement 10 minutes, dans un phénomène dynamique de recomposition permanente.

Quant aux trainées que vous apercevez sur l’autre image, ce sont en fait des jets de plasma brûlant.

soleil_plasma_zoom
Zoom sur la chromosphère du Soleil par le télescope Inouye. Ce sont là des jets de plasma. // Source : NSO

« Une nouvelle ère de la physique solaire commence ! », s’est réjoui Matt Mountain, président d’AURA (Association of Universities for Research in Astronomy). Et visiblement cette nouvelle ère va nous en mettre plein la vue.