Perseverance, le rover de la Nasa, a tracé un « L » dans une roche martienne au laser. Le dessin de cette initiale a une utilité pour les scientifiques : laquelle ?

Il y a désormais trois petits trous dans une roche sur Mars, en forme de « L ». Ils ont été gravés là au laser par le rover Perseverance, a indiqué la Nasa le 21 juillet 2022. « Votre nom commente-t-il par L ? Félicitations ! Votre initiale est maintenant officiellement la première gravée au laser sur un rocher sur Mars ! », a même tweeté le compte @NASAPersevere.

Cette forme n’est évidemment pas un hasard, ni un simple dessin que les équipes responsables du rover se seraient juste amusées à créer à cet endroit. Comme l’explique la Nasa dans son communiqué, « la marque en L est un moyen de connaître l’orientation de la roche en rotation, après la découpe de la carotte [ndlr : l’échantillon] au même endroit ». On comprend donc qu’il est prévu d’extraire un morceau de cette roche, pour l’ajouter à l’ensemble des échantillons collectés par Perseverance.

perseverance L
Le « L » dessiné sur la roche martienne. // Source : NASA/JPL-Caltech/LANL/CNES/IRAP

Ces prélèvements doivent un jour revenir sur Terre. Or, les scientifiques auront besoin de connaître quelle était l’orientation de cette carotte, explique l’agence spatiale, notamment pour se repérer par rapport au magnétisme sur Mars. Les scientifiques souhaitent étudier la formation de cette roche, en lien avec le champ magnétique martien. Comme la Terre, cette planète a un champ magnétique, qui est assez faible. Mais on ne connaît pas bien quelle était l’intensité de ce champ dans le passé. Or, c’est un critère important pour étudier l’atmosphère martienne, notamment sa présence ou sa perte au fil du temps.

S’ils veulent espérer utiliser les prélèvements de Perseverance pour résoudre cette énigme, il faut que les scientifiques sachent quelle était l’orientation de ces échantillons. Pour certains extraits, cela ne pose pas de problème, car leurs caractéristiques sont facilement reconnaissables. « C’est ce qui s’est passé avec les carottes recueillies jusqu’à présent », note la Nasa dans son communiqué. Néanmoins, ce n’est pas le cas pour l’échantillon que Perseverance devrait bientôt obtenir.

Mais pourquoi un L, et pas une autre lettre ?

Ce tout petit L, qui mesure 2,5 sur 1 millimètre, a été créé avec l’instrument SuperCam de Perseverance (sur la « tête » qui se trouve au sommet du mât du rover). Chacun des trous, d’un diamètre de 13 mm, a été formé en tirant 125 fois avec le laser de l’instrument. Mais pourquoi avoir choisi une forme de « L », et pas un autre motif asymétrique — ce qui aurait permis de connaître l’orientation du prélèvement ?

« Nous avons décidé d’utiliser le motif le plus simple, constitué de trois points […] séparés par des distances inégales, comme la lettre majuscule ‘L’ », indique la Nasa. Perseverance n’est capable de faire que des balayages en ligne ou en grilles. Il a donc suffi d’utiliser une grille, de 2×2 trous, et de supprimer un point de la séquence, pour que le laser fasse seulement trois trous.