Quelle meilleure empreinte laisser dans l’Histoire qu’une merveille construite par votre civilisation sous votre règne ? Jouez votre renommée dans 7 Wonders Architects, notre jeu de société de la semaine.

Vous n’avez qu’une idée en tête : construire une merveille si grandiose qu’elle laissera votre empreinte dans l’Histoire. Voyons donc ce qui change dans ce nouvel opus de la gamme 7 Wonders.

Chaque joueur commence la partie avec les cinq étapes de construction de la merveille propre à sa civilisation placées devant lui, côté « chantier ». Chacune d’elles demande entre deux et quatre ressources, identiques ou différentes selon les cas, pour être retournée du côté « construit ». On dispose également d’un paquet d’une vingtaine de cartes spécifiques à sa civilisation, qu’on place face visible entre soi-même et son voisin de gauche.

Un tour de jeu est d’une simplicité déconcertante. Il suffit de choisir une carte parmi les trois disponibles, et de la poser devant soi. Cette carte vient soit de la pioche à notre gauche, soit de celle à notre droite, soit de la pioche centrale commune, placée face cachée. Puis c’est au tour du joueur suivant.

7 Wonders Architects
Source : Repos Production

Il existe quatre couleurs de cartes :

  • Grises : les ressources (bois, pierre, etc.) nécessaires pour construire sa merveille. Il en faut deux, trois ou quatre, identiques ou différentes, selon le cas, pour construire une étape de sa merveille.
  • Rouges : elles permettent de guerroyer contre ses voisins en cas de conflit, et chaque bataille gagnée rapporte des points de victoire.
  • Bleues : elles rapportent des points de victoire en fin de partie.
  • Vertes : en avoir deux identiques ou trois différentes permet de prendre un jeton de progrès. Ces derniers procurent des avantages souvent déterminants en cours de partie, ou des points supplémentaires à la fin.
7 Wonders Architects
Les quatre types de cartes // Source : Repos Production

En plus des points de victoire, certaines étapes des merveilles procurent un bonus spécifique non négligeable à la construction : piocher plus de cartes, recevoir gratuitement un jeton de progrès, ou disposer d’un avantage pour les prochains conflits, par exemple.

La partie prend fin dès qu’un joueur a terminé la construction de sa merveille, et le plus gros score l’emporte.

Pourquoi jouer à 7 Wonders Architects ?

Après 7 Wonders, l’original, 7 Wonders Duel, la version exclusivement deux joueurs, et enfin l’adaptation sur tablette de ce dernier, on pourrait se demander à quoi sert de présenter un nouvel opus de cette franchise. Mais le fait est que nous prenons beaucoup de plaisir à chaque partie, et que cet opus propose quelque chose de suffisamment différent pour mériter sa place, lui aussi, dans notre sélection.

 

7 Wonders Architects
Source : Repos Production

Certes, on retrouve la thématique commune aux autres jeux de la gamme. On reconnait évidemment aussi certaines mécaniques et certains aspects propres à 7 Wonders : les ressources, les couleurs des cartes, les merveilles, bien sûr, etc.

Mais ce qui distingue Architects de ses grands frères est son incroyable accessibilité. Alors que la version pour deux joueurs demandait un niveau de réflexion un peu plus poussé que le jeu original, cette nouvelle mouture est à la portée de tout le monde : enfants, personnes peu habituées aux jeux de société modernes, etc. Choisir une carte parmi trois possibles puis résoudre, si besoin, son effet est à la portée de n’importe qui.

Une incroyable accessibilité

Même si les principes de base de 7 Wonders classique n’étaient pas foncièrement compliqués, il demandait de nombreux choix, trop pour les débutants, et surtout la mécanique principale (le draft), au cœur du jeu et omniprésente tout du long, n’est pas intuitive. C’est tout le contraire dans cette nouvelle version, sans que cela en réduise l’intérêt. Certes il y a moins de choix, mais les parties n’en restent pas moins captivantes et tendues, avec une dose de hasard plus importante, permettant à tout le monde d’espérer gagner.

Cerise sur le gâteau, un gros travail a été réalisé sur le rangement. Jamais nous n’avions rencontré un jeu de société aussi facile à ranger et mettre en place : chaque merveille a sa boîte de rangement, avec un sabot individuel pour les cartes. L’installation ne prend alors que quelques secondes, et il suffit de trier les cartes dans leur paquet respectif après la partie.

7 Wonders Architects
Une merveille en chantier, puis construite // Source : Repos Production

S’il n’offre pas les mêmes sensations que ses grands frères, 7 Wonders Architects est en revanche une porte d’entrée parfaite pour un autre public, plus familial, moins connaisseur. Et il comble le seul espace vacant laissé par la gamme. Quelles que soient vos attentes et vos envies, il y a maintenant un jeu 7 Wonders pour vous. Simple, intuitif, beau, sans temps mort, avec un peu de stratégie, pas mal de hasard, et des parties rapides, voici un vrai bon jeu familial à la portée de tout le monde.

  • 7 Wonders Architects est un jeu d’Antoine Bauza
  • Illustré par Étienne Hebinger
  • Édité par Repos Production
  • Pour 2 à 7 joueurs à partir de 8 ans
  • Pour des parties d’environ 25 minutes
  • Au prix de 35,90 € chez Philibert

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo