Twitch a décidé d'apporter un peu de clarté sur les sanctions prises contre les streamers. Les concernés devraient mieux comprendre pourquoi ils ont été bannis.

Twitch est en train de procéder à de nombreux changements. Après avoir baissé le prix des abonnements, la plateforme a annoncé, dans un tweet publié le 9 août, qu’elle fournira plus d’informations sur les raisons qui l’ont poussée à bannir un streamer ou une streameuse. De cette manière, le ou la concernée pourra un peu mieux identifier le problème. Cette nouvelle mesure est d’ores et déjà appliquée par Twitch.

Jusqu’alors, Twitch se contentait d’indiquer aux vidéastes quelle(s) règle(s) ils avaient violées dans le cadre des conditions d’utilisation et des lignes de conduite de la communauté. Une démarche qui ne permettait pas toujours de bien cerner le moment où la personne s’était mise en faute. Le nouveau système de Twitch sera un peu plus transparent, mais n’entrera pas trop dans les détails non plus. En somme, faire appel s’annonce toujours aussi complexe.

Logo de Twitch. // Source : Twitch

Le bannissement sur Twitch s’améliore, mais reste flou

Dans son communiqué, Twitch précise les informations qui seront fournies. En plus d’une mention de la règle violée (avec une description complète), il y aura le nom du contenu problématique et, surtout, la date à laquelle la violation a eu lieu. Bien évidemment, le streamer sera aussi informé de la durée pendant laquelle il ne pourra plus aller sur la plateforme. Sur Twitch, les suspensions temporaires peuvent durer de 1 à 30 jours (en fonction de la gravité de l’infraction), sachant que le cumul peut conduire à un bannissement permanent.

Si ces quelques informations supplémentaires semblent constituer un bon début et un pas en avant, elles risquent de ne pas lever toutes les interrogations qui peuvent naître après un bannissement. En effet, une date ne sera pas toujours pertinente pour les gros producteurs de contenus, lesquels peuvent proposer des sessions de plusieurs heures sur une même journée. Dans les cas où seules quelques secondes posent vraiment problème, il sera compliqué de clairement les identifier.

C’est dommage, car s’ils ne savent pas pourquoi ils ont été bannis, les streamers peuvent difficilement rectifier le tir. Ce flou entretient aussi les inquiétudes sur l’aspect arbitraire que pourraient avoir certaines décisions de Twitch.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo