Un bidouilleur bien connu vient de créer une PlayStation 2 portable à partir de la carte mère de l'ancienne console de Sony. Un petit exploit d’ingénierie.

Vous avez toujours rêvé de jouer à Final Fantasy X durant vos trajets en métro ou au premier God of War depuis le fond de votre lit ? Avec de solides connaissances en ingénierie, les bons outils et beaucoup de temps devant vous, c’est désormais possible. Le Youtubeur GingerOfOz l’a prouvé en transformant la mythique console de Sony en une version portable.

Une autonomie de 2h30

L’appareil ressemble à une Nintendo Switch en plus encombrante et est capable de faire tourner des jeux de l’époque sans aucun compromis technique. Le gadget étant par contre trop petit pour intégrer un lecteur CD, les jeux sont installés sur une clé USB. De quoi provoquer quelques petits ralentissements occasionnels.

Autrement, aucun bug majeur n’est à déclarer et la PS2 Eclipse, comme elle est surnommée, offre une autonomie de 2h30 environ. Pour réussir à faire rentrer tous les composants nécessaires dans un châssis portable, GingerOfOz a dû cela dit faire quelques bricolages de circuit électronique et désosser quelques consoles.

Une PS Vita croisée avec une Switch

La carte mère est un composant natif de la PS2 qui a été découpé pour prendre le moins de place possible, tandis que les boutons viennent d’une Playstation Vita et les joysticks d’une Nintendo Switch. Cette console Frankenstein affiche son contenu sur un écran 5 pouces 480p en format 4:3 et est alimenté par deux batteries de 3400 mAh rechargeables via USB-C.

Puisque la console se repose sur une carte mère de PS2, aucun bug ni problème de compatibilité logiciel n’est à déclarer, contrairement à ce qui pourrait se passer avec des outils d’émulation. Le design de la console étant par contre complexe et assez expérimental, le contact avec le bouton et les joysticks ne se fait pas toujours parfaitement et certains jeux refusent de se lancer.

Les composants de la PS2 Eclipse
Les composants de la PS2 Eclipse // Source : GingerOfOz

Côté logiciel, tout le code nécessaire au bon fonctionnement de la console est embarqué dans un programme nommé Free MCBoot qui permet de charger des ROM de jeux depuis un PC et de les lancer depuis le stockage interne de la console. L’application est même capable de faire fonctionner des émulateurs d’autres consoles comme la NES.

L’ensemble est à peine plus encombrant qu’une manette de PS2 et embarque des haut-parleurs, une prise jack et tous les boutons nécessaires pour jouer, gâchettes comprises. À noter que GingerOfOz n’en est pas à son coup d’essai puisque le bidouilleur est déjà responsable de la Wii Portable déguisée en Gameboy Color.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo