Le terrible incendie qui a touché les serveurs d'OVH a des conséquences dramatiques pour certaines entreprises. C'est le cas du studio Facepunch, qui déplore des pertes de données définitives pour son jeu vidéo Rust. Toutefois, il ne faut pas s'en inquiéter.

La semaine n’aurait pas pu plus mal débuter pour plusieurs entreprises, victimes collatérales de l’incendie qui a frappé une partie du centre de traitement de données (data center) d’OVH à Strasbourg. Parmi celles les plus touchées, il y a Facepunch Studios, développeur de Rust. Alors que le jeu vidéo de survie est en train de se faire un nom, il a subi de lourdes pertes, a confirmé la firme dans une série de tweets publiés le 10 mars.

« Nous nous attendons à une perte colossale des données sur les serveurs touchés », indique Facepunch Studios, qui a chiffré le nombre de serveurs européens devenus indisponibles à 25. Dans les heures qui ont suivi, il a assuré le retour de certains d’entre eux, au compte-gouttes. Néanmoins, le message le plus récent du studio risque d’effrayer la communauté : « En toute transparence : quand nous avons mentionné des données dans nos tweets, elles concernaient uniquement la progression de joueurs sur 25 serveurs  ». Ces données ne pourront pas être récupérées, a répété plusieurs fois Facepunch. 

Rust // Source : Facepunch Studios

« Une remise à zéro forcée »

Pour les joueuses et les joueurs ayant passé des heures et des heures à gravir les échelons dans Rust, il peut s’agir d’une très mauvaise nouvelle. Certains réclament déjà des compensations, quand d’autres conseillent à Facepunch Studios de mettre en place des mesures pour assurer leurs arrières. « Peut-être serait-il temps d’intégrer une politique de sauvegarde des données ?  », conseille un internaute. « Des gens auraient pu être blessés et la moitié des messages proviennent de joueurs qui pleurent pour leur serveur… », déplore un autre.

Il faut quand même garder un point très important en tête : Rust procède régulièrement à des remises à zéro de ses serveurs, rappelle Screen Rant dans un article publié le 8 janvier. Cette pratique a donc déjà habitué les joueurs à perdre leur progression. Une remise à zéro sert à nettoyer les serveurs et permet au jeu de conserver son argument de survie pour l’ensemble des joueurs (nouveaux comme anciens). Cette spécificité explique le ton peu alarmiste de Facepunch Studios à propos des données perdues et justifie l’absence d’une solution — coûteuse — pour les protéger. « C’est le pire scénario pour un data center. Pour Rust, c’est juste une remise à zéro forcée », ironise d’ailleurs 3kindsofsalt sur Reddit. 

Preuve que rien n’est grave, la fréquentation du jeu n’est pas du tout affectée par cet événement tragique. Sur la courbe d’audience accessible sur SteamCharts, on peut constater des similitudes entre le 9 mars et le 10 mars, avec un pic au plus haut à 20h (124 803 joueurs le mardi, 117 018 le lendemain) — le record historique de joueurs connectés en même temps date du mois de janvier, avec 244 394 personnes. Sur la plateforme de diffusion Twitch, Rust réunit près de 20 000 spectateurs au moment où nous écrivons ces lignes, le 11 mars.

Fréquentation de Rust ces dernières 48 heures // Source : Steam Charts

On aurait pu craindre aussi que certains joueurs expriment leur frustration d’avoir tout perdu en pratiquant du review bombing, qui consisterait à faire baisser la note du jeu sur la page Steam. Le 10 mars, Rust a reçu 413 évaluations positives, pour 31 négatives. Ce jeudi 11 mars, la tendance ne s’inverse pas : 10 retours négatifs, pour 126 positifs. Il semblerait que Facepunch Studios échappe au bad buzz injustifié, ce qui constitue une excellente nouvelle pour l’avenir de son jeu qui connaît un vrai gain de popularité depuis quelques semaines.

Si le développeur a précisé que les données éternellement perdues concernent la progression des joueurs, c’est tout simplement parce qu’il prépare des versions Xbox One et PlayStation 4 de Rust. Elles sont attendues pour le printemps prochain, au sortir d’une période de bêta fermée. Il faut néanmoins garder à l’esprit que le planning est susceptible d’être modifié à cause de l’incendie.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo