Comme il fallait s'y attendre, The Last of Us Part II a été élu jeu de l'année à l'issue de la cérémonie des The Game Awards. Il succède à Sekiro: Shadows Die Twice.

Pouvait-il en être autrement ? Grand favori des The Game Awards 2020, The Last of Us Part II a tenu son rang, obtenant le titre honorifique de meilleur de jeu de l’année — ou GOTY comme disent les puristes –, ne laissant que des miettes aux autres. Après avoir récompensé l’exigence en 2019 avec Sekiro : Shadows Die Twice, l’événement a décidé de mettre en avant la maîtrise narrative. C’est amplement mérité et c’est une nouvelle victoire pour PlayStation, après God of War en 2018.

The Last of Us Part II s’est également imposé dans les catégories suivantes : meilleur jeu d’action/aventure, meilleure performance (Laura Bailey, interprète d’Abby), meilleure narration (forcément), meilleur design audio, meilleure accessibilité et meilleure direction. Il a laissé la direction artistique à Ghost of Tsushima (autre exclusivité PlayStation) et la musique à Final Fantasy VII Remake (également sacré meilleur RPG).

The Last of Us Part II // Source : Sony

Notre chouchou Hades ne repart pas sans rien

Attendu au tournant par les nombreux fans du premier opus, The Last of Us Part II n’aura pas déçu — jusqu’au bout. Si on peut lui trouver un scénario qui tire parfois en longueur, force est de reconnaître que Naughty Dog reste maître dans l’art de raconter une histoire, qu’il emballe dans une réalisation d’orfèvre. Il est pourtant question d’une simple vengeance, mâtinée d’une plongée dans une violence viscérale comme seule échappatoire à un monde qui ne tourne plus rond. En prime, les développeurs ont suffisamment retravaillé le gameplay pour qu’il soit plus digeste. La PS4 pouvait difficilement rêver mieux pour un ultime temps fort.

Avec un tel plébiscite pour un seul et même titre qui avait déjà les faveurs de beaucoup de monde, les concurrents ont été un peu laissés pour compte. On pense notamment à Hades, notre chouchou qui s’impose quand même dans les catégories meilleur jeu d’action et meilleur jeu indépendant. Il aurait au moins mérité la meilleure direction artistique en plus, pour la vision originale qu’il offre de la mythologie grecque. Le grand perdant est sans conteste l’excellent Doom Eternal, puisque Animal Crossing : New Horizons s’est quand même illustré pour les familles.

En tout logique, Half-Life : Alyx et Microsoft Flight Simulator ont respectivement glané les statuettes pour le meilleur jeu en réalité virtuelle et la meilleure simulation. Au regard de leurs qualités vidéoludiques et de ce qu’ils apportent à leur genre respectif, ce n’est clairement pas volé.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo