Microsoft pense au long terme avec le Xbox Game Pass, sa vraie force du moment sur le marché des jeux vidéo. Et la multinationale est très confiante quant à ce pari sur l'avenir.

Le Xbox Game Pass a été la véritable star de la dernière conférence de Microsoft, pourtant centrée sur la Xbox Series X — sa future console. Le service de jeux vidéo par abonnement, qui pèse 10 millions d’utilisateurs, a tout pour plaire : un prix abordable, un catalogue de plus en plus qualitatif, un accès à certaines nouveautés le jour de leur sortie et des fonctionnalités à venir intéressantes (la fusion avec le cloud gaming). Avec cet argument, Microsoft vise le long terme et Aaron Greenberg, en charge du marketing de la marque Xbox, ne cache pas que le Game Pass n’est pas rentable à l’heure actuelle.

À l’occasion d’une interview accordée à What’s Good Games reprise par GameSpot le 28 juillet, Aaron Greenberg s’est penché sur l’aspect économique du Game Pass. Il concède volontiers : «  À court terme, le Xbox Game Pass n’est pas une option très rentable. Mais nous pensons que ce sera profitable pour tout le monde sur le long terme. » 

Xbox Game Pass // Source : Microsoft

Ne vous inquiétez pas pour Microsoft

« Ne vous inquiétez pas pour nous. Microsoft va très bien à l’heure actuelle », appuie l’intéressé quand on lui demande si le Game Pass ne fait pas perdre trop d’argent. Le calcul est très simple : pour 120 euros par an soit l’équivalent de deux nouveaux jeux achetés au prix fort, il donne accès à plus de 200 titres sur Xbox One. Mieux, l’option Ultimate est encore plus intéressante pour le joueur : pour 3 euros de plus, elle ajoute les jeux PC et le Xbox Live Gold. Un vrai cadeau. 

On s’est longtemps demandé si le Game Pass n’était pas trop abordable, surtout quand on compare aux tarifs pratiqués par Netflix (à partir de 7,99 euros). Nous avions d’ailleurs posé la question à Ina Gelbert, directrice générale de la branche française de la marque Xbox. Elle avait répondu qu’elle était fière « de rendre le jeu vidéo accessible à tous » grâce au Game Pass. Il faut comprendre que Microsoft est dans une stratégie de pénétration, avec un prix d’abord très bas pour faire du volume. « L’outil marketing le plus puissant est le bouche-à-oreille. Vous pouvez créer autant de publicités que vous voulez, mais quand quelqu’un dit à un ami ‘Tu dois prendre le Game Pass !’, c’est plus efficace que ce que je peux imaginer en matière de marketing », indique Aaron Greenberg sur la stratégie pour continuer à faire grandir le Game Pass.

Microsoft peut-il se permettre de s’appuyer sur un service qui perd de l’argent ? Assurément. L’analyste et économiste Serkan Toto résume très bien le statut de la firme de Redmond dans un tweet publié le 25 juillet : « Microsoft est une entreprise qui vaut 1,5 billion de dollars, l’une des plus importantes de la planète. Chaque jour, son chiffre d’affaires atteint les 390 millions de dollars et elle gagne 120 millions de dollars. Qu’importe la progression du ‘Netflix du jeu vidéo’, Microsoft peut amener des canons dans une bataille de couteaux. » Sony ne bénéficie pas d’une telle assise financière pour absorber le coût du développement du Game Pass et c’est donc une vraie force pour Microsoft. 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo