'This website will self destruct' est, comme son nom l'indique, un site qui finira par disparaître. La règle est la suivante : il faut qu'au moins un message, anonyme, soit publié toutes les 24 heures.

« Cher site, je suis sérieusement en train d’envisager de tuer mes voisins car leurs chiens n’arrêtent pas d’aboyer depuis deux semaines. » Peut-être lirez-vous cette phrase en vous rendant sur la page intitulée ‘This website will self destruct’ — lancée le 18 avril 2020. Mais vous tomberez probablement sur un autre message anonyme, publié par un internaute qui passait par là et avait envie de partager son humeur du moment.

Comme son nom l’indique, ‘This website will self destruct’ disparaîtra, tôt ou tard. Il n’a qu’une seule règle : si personne n’écrit rien en 24 heures, tout son contenu sera effacé et il n’aura été qu’une parenthèse dans la longue vie d’Internet. Un compte à rebours — exprimé en secondes — renseigne sur le futur du site, qui ne collecte aucune donnée. Il prend la forme d’une interface simple où l’on peut écrire sans avoir besoin de renseigner quoi que ce soit, lire un message aléatoire ou mettre un ‘❤️’.

Site ‘This website will self destruct’ // Source : Numerama

Un joli concept dans une sombre période

Malgré le funeste destin qui attend le site, ‘This website will self destruct’ cache un concept inspirant, car encourageant les gens à s’exprimer en toute sincérité dans une période de crise. Les messages naviguent entre la blague, le témoignage, le conseil plus ou moins bien senti, l’expression d’un sentiment passager (qu’il soit positif ou négatif), la bouteille jetée à la mer en espérant que le destinataire tombe dessus, voire, plus tristement, l’appel au secours. Il y a d’ailleurs un bouton ‘Feeling Down ?’, qui donne accès à des organismes à contacter pour les personnes les plus déprimées.

« J’ai dû ajouter le bouton ‘Feeling Down ?’ après avoir vu beaucoup trop de messages suicidaires », explique la créatrice FemmeAndroid dans les colonnes de Motherboard, le 21 avril. Elle poursuit : « Néanmoins, cette initiative est plutôt encourageante. Il y a tellement de gens avec de la bienveillance, de l’espoir et de la volonté dans le monde. Il y a tellement de gens qui veulent bien agir et faire de leur mieux. Il y a quelque chose de beau avec ça. » En somme, ‘This website will self destruct’ est davantage un terrain d’espoir — créé à l’occasion du Ludum Dare (compétition de développement dont le thème de l’édition était ‘Keep it Alive’). 

Site ‘This website will self destruct’ // Source : Numerama

«  Les gens sont bloqués chez eux en ce moment, et peut-être que certaines personnes peuvent être encouragées à partager leurs états d’âme », conclut FemmeAndroid. L’urgence posée par le compte à rebours devient finalement un outil qui incite les gens à s’exprimer, l’anonymat servant de carapace contre les jugements. En tout cas, les récentes statistiques, partagées par l’intéressée dans un tweet datant du 22 avril, sont positives : 50 000 messages écrits pour un total de 3,7 millions de lectures. Autant dire que ‘This website will self destruct’ a probablement de beaux jours devant lui.

Partager sur les réseaux sociaux