Valve a diffusé trois vidéos de gameplay d'Half-Life: Alyx, taillé pour être une vraie référence de la réalité virtuelle. Au point de vraiment donner envie de craquer pour un casque ?

À quelques semaines de la sortie du très attendu Half-Life : Alyx, Valve fait grimper la hype de plusieurs crans en dévoilant, le 2 mars, trois vidéos de gameplay. Elles offrent un aperçu copieux du FPS exclusivement jouable en réalité virtuelle. Ces quelques dix minutes appuient un peu plus l’idée que l’on se faisait du jeu, à savoir qu’il est taillé pour être une véritable vitrine de cette technologie qui peine à décoller.

Les séquences partagées par Valve mettent l’accent sur les trois modes de déplacement proposés dans Half-Life : Alyx (nous y reviendrons). Mais on peut également apprécier les nombreuses interactions imaginées par les développeurs pour justifier le passage à la réalité virtuelle — passage qui mettra de nombreux fans de la franchise sur la touche. À moins que ces nombreuses images ne leur donnent envie d’acquérir un casque ?

Half-Life : Alyx est parti pour être une vitrine de la VR

Avant de décrypter les trois vidéos, il est important de rappeler un point essentiel plaidant la cause de l’utilisation de la réalité virtuelle : un jeu de tir à la première personne est l’expérience idéale pour cette technologie qui mise sur une immersion supérieure. En VR, un FPS donne littéralement l’impression d’incarner le personnage puisque la caméra épouse à la perfection les mouvements de la tête.

Graphiquement, Half-Life : Alyx a l’air très, très beau. Mais on demande à voir avec un casque sur la tête. D’autant que la qualité du rendu dépendra de deux choses : la configuration du PC à votre disposition et les caractéristiques des écrans du casque. Half-Life : Alyx sera à son avantage avec le produit Index de Valve relié à un ordinateur dernier cri. Ce ne sera pas nécessairement le cas avec un Oculus Quest.

Concernant les options de déplacement, Valve propose trois choix aux joueurs :

  • Téléportation : un mode qui, comme son nom l’indique, permet d’atteindre rapidement un point en le visant. Ce n’est pas très réaliste mais la téléportation réduit les risques de vertige ;
  • Libre : on se déplace librement dans les environnements avec le stick de la manette, comme un jeu de tir classique, en veillant à coordonner les mouvements de sa tête ;
  • Shift : il s’agit d’un mix des deux, ce qui peut s’avérer utile lors des grosses séquences de tir (pour aller plus vite vers un point de couverture).

Les développeurs ont visiblement pensé à intégrer une foule d’interactions avec les environnements, renforcées par des animations de très grande qualité (surtout au niveau des mouvements des doigts). L’héroïne pourra se servir de certains éléments du décor pour se défendre face aux nombreux ennemis, le tout avec un réalisme assez surprenant. Elle est aidée dans sa quête par des gants capables d’attirer rapidement des éléments vers elle.

Dans les vidéos, on peut voir l’héroïne :

  • Rattraper de justesse un objet important en train de tomber d’un placard (vidéo 1, 1min56) ;
  • Fouiller le contenu d’un seau après l’avoir vidé sur la table (vidéo 1, 2min10) ;
  • Balancer une bonbonne de gaz et la faire exploser en plein vol près d’un ennemi (vidéo 1, 3min28) ;
  • Débloquer une porte en passant sa main par la fenêtre (vidéo 1, 3min47) ;
  • Réussir un puzzle holographique en forme de sphère (vidéo 2, 0min12) ;
  • Agiter une bombe gluante pour faire exploser une porte (vidéo 2, 2min08) ;
  • Ouvrir la portière d’une voiture pour s’en servir comme d’un bouclier (vidéo 3, 0min42) ;
  • Relever la cuvette des toilettes d’une main pour prendre un objet avec l’autre (vidéo 3, 0min56) ;
  • Rattraper une grenade au vol pour la relancer ensuite (vidéo 3, 1min54).
Half-Life : Alyx // Source : Valve

Au-delà de cet éventail de possibilités qui semblent s’ouvrir aux joueurs, c’est la précision, le naturel, la fluidité et la rapidité d’enchaînement des actions qui impressionnent le plus dans Half-Life : Alyx. C’est clairement cette réalité virtuelle là que l’on veut. On rappelle que le titre sera disponible le 23 mars, sur Steam.

Partager sur les réseaux sociaux