Chaque semaine, découvrez un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est L'Aube des Tribus qui est à l'honneur.

Vous voilà à la tête d’une tribu de l’ère préhistorique. Elle compte sur vous pour croître, explorer de nouveaux territoires, développer ses connaissances… et surtout s’élever au-dessus des autres. Serez-vous le meilleur leader ?

Chaque joueur commence la partie avec quelques membres de sa tribu, sur une des tuiles formant aléatoirement la zone de jeu. À l’instar de Small World, ce territoire est définitivement trop petit, et, quoiqu’il arrive, vous devrez rencontrer les autres à un moment ou un autre.

À son tour, un joueur effectue deux actions parmi quatre :

  • croître, pour augmenter la taille de sa tribu ;
  • voyager, pour déplacer des membres de sa tribu sur d’autres tuiles ;
  • récolter, pour récupérer des ressources (nourriture, bois ou pierre) en fonction des tuiles occupées ;
  • ou guider, pour piocher des cartes de développement ou d’objectif.
L'Aube des Tribus
Une partie à quatre joueurs en cours // Source : Gigamic

Pour cela, on lance deux dés, dont les faces représentent une lune, un soleil ou rien, et on les ajoute à gauche des emplacements adéquats du plateau des actions. Ce faisant, on en expulse les dés les plus à droite. Et en fonction des faces, l’action est plus ou moins réussie : s’il y a au moins deux soleils, elle est bonifiée (on récoltera plus de ressources par exemple), mais s’il y a au moins deux lunes, elle est diminuée (on voyagera moins loin par exemple). Bien entendu, les dés ajoutés influenceront aussi les choix des joueurs suivants, selon leurs propres lancers.

Vous vous en doutez, si une tuile accueille trop de pions de tribus différentes, ils se tapent dessus jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’une. Voire aucune si les forces sont équivalentes.

Suite à cela, et à condition de disposer des ressources nécessaires, on peut construire un village (valant un point de victoire au début de chaque tour… s’il n’est pas détruit), et résoudre ses cartes de développement et d’objectif. Les premières rapportent des connaissances (mieux se déplacer, mieux récolter, se défendre, etc), les secondes des points de victoires.

Un joueur l’emporte immédiatement en atteignant quinze points de victoire.

Pourquoi c’est bien

De prime abord, L’Aube des Tribus évoque un jeu de civilisation. Presque un « 4X » même, puisqu’on y trouve :

  • de l’eXpansion : agrandissement des territoires et de l’influence des joueurs ;
  • de l’eXploitation : récolte de ressources ;
  • et de l’eXtermination : élimination des adversaires, militairement ou par un autre moyen ;

Il ne manque que l’eXploration (découverte de nouveaux territoires) pour être complet.

Il en propose donc la plupart des ingrédients, excepté peut-être l’arbre technologique et une traversée sur différentes époques. À un détail près tout de même : la durée des parties. Là où les jeux de civilisation et les 4X s’étendent généralement sur plusieurs heures (on pense à Through the Ages ou Twilight Imperium), L’Aube des Tribus dépasse rarement les 45 minutes. Et ça change tout.

L'Aube des Tribus
Source : Gigamic

Ça change tout, car, d’une part, les règles s’expliquent en quelques minutes. Et d’autre part, vous aurez beaucoup plus souvent l’occasion d’y jouer, et avec un public plus large. Revers de la médaille tout de même : vous risquez d’être frustré, une fois la partie terminée, de ne pas pouvoir développer encore plus votre tribu, vous étendre, apprendre de nouvelles connaissances, etc. Car la fin arrive plus rapidement qu’on ne pense, parfois abruptement même. En somme, vous pourriez être frustré de ne pas avoir joué à un jeu de civilisation « classique », avec tout ce que cela comporte. Puis vous vous direz que, finalement, là où vous auriez à peine terminé l’explication des règles, vous avez plutôt pu jouer une partie complète de L’Aube des Tribus.

Un jeu de civilisation en 45 minutes

Petit point de friction dans les règles, qui, même si elles sont claires, manquent parfois de précisions sur certaines situations. Mais, pour en avoir fait l’expérience plusieurs fois, ne perdez pas votre temps à chercher l’information sur Internet : allez au plus logique, c’est toujours la bonne réponse.

Le renouvellement du jeu est assuré par des règles avancées, ajoutant les anciens des villages, des terrains spéciaux, et des pouvoirs aux chefs de clan.

En définitive, L’Aube des Tribus réussit parfaitement son pari. On développe sa tribu, on s’étend, on attaque les autres, on s’en défend, on forme des alliances temporaires contre le joueur en tête, on planifie ses tours tout en tenant compte des résultats des dés, etc.

Bref, voilà un excellent titre, rapide, incisif, parfois violent, avec une mécanique basée sur les dés bien trouvée, amenant une petite dose d’imprévu qui sied bien au format du jeu. Et puisque quand on aime, on ne compte pas, vous pourrez même investir dans un pack Deluxe. Certes, il ajoute la moitié du prix du jeu de base, mais il remplace tous les jetons cartonnés (ressources, envahisseurs, mammouth, tigre à dents de sabre, etc) par de très belles figurines en bois. Une extension uniquement cosmétique donc, et de fait indispensable pour les fans.

  • L’Aube des Tribus est un jeu de Brad Brooks
  • Illustré par Sergio Shaves
  • Édité par Gigamic
  • Pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans
  • Pour des parties d’environ 45 minutes
  • Au prix de 45 € chez Philibert

Certains liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo