Google lance une dernière salve de jeux cette semaine sur Stadia. Et c'est un peu n'importe quoi.

Comme Google l’avait annoncé au moment de préciser le line-up de Stadia en 2019, une dernière salve de jeux a été dévoilée pour occuper les premiers utilisateurs pendant les fêtes. Dans un communiqué publié le 17 décembre, la firme de Mountain View a officialisé les arrivées de Dragon Ball Xenoverse 2, Borderlands 3 et Ghost Recon Breakpoint au catalogue.

Est-ce vraiment une bonne nouvelle ? Oui et non. Certes, cela permet à Stadia de se renforcer face à la concurrence. Sauf que, dans le lot, il y a un jeu médiocre qui a besoin d’être profondément modifié (Ghost Recon Breakpoint) et un autre qui s’adresse à un public ciblé (Dragon Ball Xenoverse 2). Quant à Borderlands 3, il ne s’agit pas de la dernière version en date…

Borderlands 3 // Source : Gearbox

Stadia lance des jeux non patchés

Plus concrètement, le Borderlands 3 disponible sur Stadia n’est pas le même que celui auquel peuvent jouer les propriétaires d’une PlayStation 4, d’une Xbox One ou d’un PC. Sur ce point, l’éditeur 2K Games précise : «  Nous avons à coeur d’assurer une parité entre toutes les versions de Borderlands 3 d’ici le début de l’année 2020, mais pour le moment, la version dont vous profitez sur Stadia n’a reçu que les mises à jour et les correctifs mis en ligne entre le lancement du jeu et le 24 octobre. » Cela veut dire que les joueurs Stadia sont privés de certains contenus, comme le mode Élimination au site secret de Maliwan, le niveau de difficulté Chaos 4, des butins spéciaux pour chaque boss et plus de place dans la banque. Ils devront en outre attendre jusque 2020 pour goûter à la première campagne additionnelle — Le Casse du Beau Jackpot — alors qu’elle sera accessible le 19 décembre partout ailleurs.

De son côté, Ghost Recon Breakpoint a droit à une fonctionnalité exclusive, baptisée Stream Connect. Elle permet de faciliter les parties en coopération en incrustant des petits écrans qui montrent ce que les autres joueurs voient. « Beaucoup de jeux sont devenus tellement complexes qu’incorporer la technologie d’écran partagé a baissé », explique Google, qui argumente en disant que faire tourner deux ou plusieurs séquences en même temps demande trop de ressources pour les consoles. Il appuie : «  Comme Stadia s’en remet au cloud, il n’y a pas les mêmes contraintes que des plateformes locales, et vous pouvez donc voir plusieurs écrans sans baisse de performance. » Sauf que cela n’aidera pas à sauver Ghost Recon Breakpoint.

Voici les prix pratiqués par Google pendant une durée limitée :

  • Dragon Ball 2 Xenoverse à 49,99 euros
  • Borderlands 3  à 38,99 euros
  • Borderlands 3 Deluxe à 51,99 euros
  • Borderlands 3 Super Deluxe à 77,99 euros
  • Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint à 30 euros
  • Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint Gold à 50 euros
  • Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint Ultimate à 60 euros

Crédit photo de la une : Ubisoft

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo