Alors que Microsoft vient d'officialiser la Xbox Series X, il faudra en réalité appeler la future génération Xbox. Tout simplement.

Durant la cérémonie des The Game Awards, Microsoft a officialisé la Xbox Series X, naguère connue sous le nom de code Project Scarlett. Il s’agit d’une console surpuissante, amenée à concurrencer la PlayStation 5 de Sony en fin d’année prochaine. Le 16 décembre, dans les colonnes de Business Insider, la firme de Redmond est revenue sur le nom. En réalité, la future génération s’appellera simplement Xbox.

Ce qui veut dire que la Xbox Series X correspond au nom d’un modèle en particulier et que Microsoft s’ouvre à la possibilité de lancer une gamme entière. Les rumeurs évoquent déjà l’existence d’une déclinaison moins puissante, qui serait à la Series X ce que la Xbox One S est à la Xbox One X. Le nom Xbox, qui renvoie bien évidemment à la toute première console, permet de simplifier la nomenclature.

Xbox Series X // Source : Microsoft

Pas de Xbox 4 Pro Max chez Microsoft

« Le nom que nous donnons à la future génération est simplement Xbox. Et, durant les The Game Awards, vous avez vu que ce nom a pris vie avec la Xbox Series X. Comme les fans ont pu le constater avec les anciennes générations, le nom Xbox Series X ouvre la porte à d’autres consoles dans le futur », explique un porte-parole. Pour l’heure, la multinationale refuse d’évoquer autre chose que la Xbox Series X. Mais il faut rappeler que, sur la génération actuelle, la Xbox One a été déclinée en Xbox One S (plus petite et équipée d’un lecteur Blu-ray UHD) puis en Xbox One X (plus puissante) et finalement en Xbox One S All Digital Edition (sans lecteur de disque).

Microsoft veut en tout cas éviter de tomber dans la numérotation basique, ce que Sony fait depuis la toute première PlayStation — ce qui pourrait finir par poser problème si les générations se multiplient un peu trop. Le géant américain s’y est toujours refusé. Après la Xbox, il a lancé la Xbox 360, le ‘360’ se référant au joueur placé au centre de l’expérience, puis la Xbox One, le ‘One’ renvoyant à la notion de console tout-en-un (c’était l’ambition à la sortie avec Kinect et le port HDMI pour brancher une box TV et accéder à ses programmes par l’intermédiaire de sa console). Le retour à la simplicité accentue en outre la volonté de proposer quatre générations de jeux sur une même console, grâce à la magie de la rétrocompatibilité. Une vraie manière de boucler la boucle.

La stratégie branding de Microsoft est en tout cas très claire : choisir un nom mère — Xbox — et itérer à l’envi — à commencer par Series X (comme le catalogue Surface). Bref, on peut vraiment s’attendre à ce que d’autres Xbox voient le jour au-delà de 2020.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo