Respawn Entertainment doit déjà régler le problème des tricheurs sur Apex Legends.

Depuis sa sortie, Apex Legends explose tous les records établis par Fortnite. Avec un nombre de joueurs qui grimpe à vitesse grand v, Respawn Entertainment se heurte naturellement au problème de la triche. Pour preuve, en un mois, le studio a déjà banni plus de 355 000 personnes selon un post officiel publié le 8 mars 2019 sur Reddit. Ils étaient 16 000 deux semaines après le lancement.

Le chiffre annoncé par Respawn Entertainment est d’autant plus effrayant qu’il ne concerne que la plateforme PC alors que Apex Legends est également disponible sur Xbox One et PlayStation 4. « La bataille contre les tricheurs est une guerre continue et nous devons continuer à nous adapter », précise le développeur. 

Capture du trailer Apex Legends // Source : YouTube/GameSpot Trailers

Un travail avec des experts

Respawn Entertainment ne compte pas partager ses plans visant à combattre les comportements nuisibles. Il fait ce choix d’agir en sous-main pour éviter que les tricheurs s’adaptent à ses méthodes. La firme explique néanmoins être en train de travailler de concert avec des experts dans le domaine, qu’ils soient chez Electronic Arts ou non. « Les solutions ne vont pas venir tout de suite, mais nous sommes sur le sujet », n’oublie pas de rappeler Respawn, conscient que c’est une dure et longue tâche à laquelle il s’affaire. 

Pour l’heure, le système anti-triche de Apex Legends s’articule autour d’un formulaire de signalement à remplir. Il permet d’alerter sur un comportement suspect afin d’aider Respawn à enquêter puis prendre la décision adéquate.

Respawn Entertainment n’est bien évidemment pas le seul à devoir lutter contre la triche. Ces derniers mois, on a vu Epic Games racheter une entreprise pour renforcer la sécurité de Fortnite ou PUBG Corp. procéder à des vagues massives de bannissements. Dans un passé plus lointain, Blizzard Entertainment a également eu fort à faire sur Overwatch. La triche vient avec le succès.

Partager sur les réseaux sociaux