Dans la lettre qui accompagne ses résultats au quatrième trimestre 2018, Netflix a expliqué qu'il comptabilisait une « vue » pour une série à partir du moment où 70 % d'un seul épisode a été regardé.

Comment comptabiliser les audiences d’une série ? Les chaînes de télévision linéaire fonctionnent de la même manière : elles donnent les chiffres par épisode, au lendemain de la diffusion en direct, et parfois ajoutent les données de visionnage en replay.

Mais comment comptabiliser les audiences d’une série, lorsque l’on est une plateforme de vidéo à la demande par abonnement, qui met en ligne une saison entière à chaque fois ? La solution qu’a trouvée Netflix risque de soulever quelques interrogations.

« Nous comptabilisons un spectateur s’il ou elle a regardé 70 % d’au moins un épisode »

Dans sa lettre aux actionnaires qui accompagne ses résultats au quatrième trimestre de 2018, la multinationale a pour la première fois expliqué ce qu’elle comptait pour « un spectateur » : « Pour une série, à cause de leur durée hautement variable, nous comptabilisons un spectateur s’il ou elle a regardé 70 % d’au moins un épisode. »

Lettre au Q4 2018 // Source : Netflix

Ce choix a de quoi surprendre, car en terme d’heures de contenus, un épisode ne représente qu’une très faible partie d’une saison : cela correspond par exemple à 12,5 % pour une série de 8 épisodes comme Elite ou Sex Education, ou 10 % pour une saison de 10 épisodes comme Big Mouth.

Or il arrive très fréquemment que des spectateurs regardent le premier épisode d’une série pour se faire une idée, puis abandonnent la série en cours de route.

Elite // Source : Netflix

Netflix et le casse-tête des audiences

Netflix a annoncé ce 17 janvier 2019 que sa série originale espagnole Elite, dont la première saison a été mise en ligne le 5 octobre dernier, aurait été visionnée par « 20 millions de foyers-membres » en un mois. Mais parmi ces 20 millions, il n’est pas précisé combien ont arrêté de regarder après le ou les premiers épisodes. Si ces données permettent d’avoir une impression globale, il est donc impossible d’en tirer des conclusions pertinentes, ou de les comparer à des séries de concurrents linéaires, que ce soient des chaînes gratuites (ABC, FOX) ou payantes américaines (HBO, Showtime).

En décembre dernier, Netflix avait dévoilé une liste très précises de ses 10 séries originales qui ont été le plus binge-watchées en 2018, et ce, uniquement aux États-Unis. Mais ce top ne prenait en compte que ses contenus originaux — ce qui exclut des programmes très populaires comme Friends ou The Office — et ne partageait aucune données chiffrée sur le nombre d’heures de contenu visionnées par le public. Cette communication est cohérente avec la stratégie du géant de la SVOD qui se repose souvent sur des indicateurs non-traditionnels.

Pour un film, la méthode de comptage de Netflix semble moins questionnable : un spectateur est comptabilisé s’il a « achevé » au moins 70 % du long-métrage.

À lire sur Numerama : Netflix  : cachez ces audiences qui font la pluie et le beau temps

Partager sur les réseaux sociaux