Fortnite vient de franchir un nouveau palier en atteignant les 100 millions de dollars de revenus sur iOS, seulement 90 jours après son lancement.

Le phénomène Fortnite continue sa percée incroyable dans le monde des jeux multijoueurs. D’après les analystes de Sensor Tower dans un billet du 19 juin, Fortnite aurait gagné près de 100 millions de dollars pour ses trois premiers mois d’exploitation sur iOS.

Source : Sensor Tower

Deuxième meilleur lancement en 90 jours

Fortnite  est le jeu qui a su rassembler plus de 100 millions de joueurs en moins d’un an. Aujourd’hui, le nombre est le même mais est réservé à un autre cas : les revenus sur le système Apple sur seulement 90 jours. Fortnite a été lancé sur iOS le 3 avril dernier et la rédaction de Numerama s’était même essayée à un petit test.

Avec un tel chiffre, Fortnite se place à la deuxième position du classement des meilleurs revenus générés par une application de jeu en trois mois. Il dépasse ainsi des titres très prospères comme Honor of Kings ou Knives Out. Début avril, Sensor Tower estimait déjà que le jeu avait réalisé 1,8 millions de revenus en une seule semaine. Sans oublier que Fortnite n’a pas encore été lancé en Chine, on ne peut s’attendre qu’à une accélération des chiffres lorsqu’il y sera disponible, grâce à Tencent. Il ne surpasse cependant pas Clash Royale ni le lancement exceptionnel de Pokémon Go, estimé à 600 millions de dollars en trois mois.

Ce revenu exceptionnel est d’autant plus impressionnant que Fortnite est un jeu gratuit (free-to-play). Il réalise l’essentiel de ses bénéfices grâce aux microtransactions, comme le nous le rappelions dans un article précédentFortnite vend des items spécifiques et tous les achats effectués sont partagés sur les autres plateformes. C’est un système qui fait la différence quand on sait que des jeux à succès comme PUBG et Overwatch ne proposent que des lootboxes au contenu harsardeux et ne proposent pas le cross-plateforme. Le palier des 100 millions atteint, Fortnite peut maintenant viser 1 milliard pour 2018.

Partager sur les réseaux sociaux