Sans surprise, un TPS multijoueurs sur un écran tactile, ce n'est pas trop ça. Cela dit, le jeu d'Epic ne perd pas son fun : au contraire, la proximité avec les autres joueurs que permet la mobilité rajoute un côté convivial à-la-Switch.

Mise à jour du 3 avril 2018 : Le jeu Fortnite est désormais disponible sur iOS, a annoncé le studio Epic Games dans un tweet ce 2 avril. Il est compatible avec les iPhone SE, 6S, 7, 8, X et iPad Mini 4, Air 2, 2017 et Pro. La version Android n’est pas encore disponible.

Le 15 mars, les invitations pour participer à la bêta de Fortnite sur iOS ont été envoyées aux premiers joueurs. Dans les bureaux d’Humanoid, nous avons trois chanceux, ce qui nous a permis de tester cette version pleine de promesses du jeu préféré des kids. Epic a fait une promesse osée aux fans : Fortnite Battle Royale serait exactement le même jeu sur mobile que sur console et PC. Si précisément le même que les parties lancées seraient même cross-platform, ce qui signifie que depuis votre tablette ou votre smartphone, vous pourrez rencontrer des adversaires avec un pad ou un duo clavier-souris en mains.

Au premier lancement, le jeu est effectivement le même que la machine à cash d’Epic. On se retrouve sur le mode Battle Royale et un système de matchmaking permet de trouver des compagnons d’aventure — ou d’ajouter des amis. Pratique et efficace, le matchmaking ne prend que quelques secondes avant de trouver un lobby dans lequel il suffira d’attendre que le nombre de joueurs arrive à son maximum. Cela va très vite et nous n’avons pas mis plus d’une minute avant de commencer une partie.

Un TPS multi sur un écran tactile

Côté graphismes, évidemment, il ne faut pas s’attendre à des merveilles. Le jeu à l’aspect cartoon passe bien sur smartphone, n’ayant pas besoin de photo-réalisme pour rester fidèle à sa direction artistique, mais on ne peut que remarquer que Fortnite tourne en low. Les polygones sont visibles, les textures ne sont pas fines et les ombres apparaissent à quelques mètres seulement des bâtiments. Ne comptez pas sur des effets pyrotechniques dans tous les sens : marcher dans l’eau n’est au fond qu’un ralentissement de la course, pas une traversée dans la joie et les éclaboussures.

Cela dit, c’est tout à fait convaincant sur le petit écran d’un iPhone X. On ne va clairement pas se plaindre, d’autant que cela permet de garder un framerate convenable, malgré quelques lags et ralentissements prévisibles. On a dit convenable : n’attendez pas à du 60 fps bloqué, mais ce n’est peut-être pas si grave. Ou du moins, pas le plus grave.

Car en effet, le principal problème de Fortnite Battle Royale sur iOS va être de faire correspondre le gameplay aux contraintes d’un smartphone. Graphiquement, le souci principal vient du fait que l’on peine à distinguer les ennemis et les structures quand ils sont trop éloignés. C’est un handicap clair dans un jeu où la surprise des attaques compte. Alors on se balade un peu au hasard en essayant d’être le moins visible. L’interface est extrêmement envahissante et on a des boutons ou des informations littéralement de chaque côté de l’écran, ce qui rend la visibilité en jeu vraiment pénible.

Et il faut ajouter à ces soucis évidents un autre problème : les commandes. En 2018, pas plus qu’en 2010, jouer à un TPS sur un écran tactile n’est pas confortable. Vos doigts prennent de la place sur l’écran et vos mouvements sont d’une lenteur infinie. Viser est un calvaire supplémentaire — on imagine qu’on peut prendre le pli et devenir plutôt bon, mais comment rivaliser avec un joueur qui a la précision d’une souris ? Impossible.

On se vanne, on s’engueule, on rigole

On a l’impression d’être prisonnier d’une interface qui n’est pas adaptée au jeu qu’on nous propose. Cela passe pour des jeux en solo, mais sur des jeux multijoueurs, on se dit que les affrontements sont des coups de chance plus que des coups de skill. À coup sûr, la sortie du jeu fera le bonheur des vendeurs de manettes pour iPhone : c’est le seul salut qui nous vient à l’esprit pour avoir un gameplay convenable.

Mais il faut reconnaître enfin que le fait de jouer avec des copains dans la même pièce est un petit plaisir qui masque comme il le peut les déconvenues liées au reste. On se vanne, on s’engueule, on rigole : bref, la sociabilité fait son travail, le jeu n’est qu’un prétexte. Et ne peut-on pas dire qu’un jeu remporte son pari dès lors que nous nous sommes amusés, quel que soit l’enjeu ?

Cela ne fait aucun doute que Fortnite Battle Royale fera un carton sur iOS comme il est en train d’exploser des records sur les autres plateformes. C’est aujourd’hui le titre qui a séduit le cœur des gamins et des ados et dont tout le monde parle à la cour de récré, de l’école primaire au lycée. Pouvoir faire une partie pendant une heure de pause sur un smartphone plutôt que de regarder des streams de joueurs qui jouent chez eux, voilà peut-être l’élément qui manquait à la poule aux œufs d’or d’Epic. Avec PUBG qui reproduit le même modèle, d’abord en Asie puis récemment au Canada, la guerre des jeux de battle royale ne fait que commencer.

Vous pouvez télécharger la bêta sur iOS. Attention : des tas de copies pullulent dans l’App Store.

Partager sur les réseaux sociaux