Fortnite remporte actuellement une belle bataille face à PUBG, à savoir celle des revenus générés sur iOS. Et à plate couture.

Il y a quelques jours, la version mobile de PUBG s’est ouverte à la monétisation via des caisses de loot, un business model éprouvé sur le marché. Mais le fait est que, dans la comparaison avec Fortnite, le titre de Bluehole fait pâle figure en termes de recettes engrangées sur iOS. Le cabinet d’analyse Sensor Tower s’est effectivement intéressé à la première semaine financière de chacun des jeux sur la plateforme d’Apple, concluant sur un rapport de force tournant largement à l’avantage du jeu d’Epic Games : sur ses sept premiers jours, Fortnite a généré un chiffre d’affaires cinq fois supérieur à celui de PUBG Mobile.

Source : Sensor Tower

PUBG explosé par Fortnite sur iOS

Sensor Tower a fait les choses bien, excluant la version Android ainsi que les joueurs chinois de PUBG Mobile (Fortnite n’est disponible ni sur cette plateforme ni dans le pays d’Asie). En sept jours, il a donc amassé 700 000 dollars alors que, sur la même période, les joueurs de Fortnite ont dépensé 3,7 millions de dollars dans l’application. La firme précise que ce sont surtout les Américains qui ont lâché quelques dollars dans PUBG Mobile (48 %). 

Pourtant, rien ne laissait présager une telle victoire de Fortnite, surtout pas au regard de la base de joueurs installés. Alors que PUBG Mobile s’appuie sur 22 millions de téléchargements pour sa première semaine de monétisation, Fortnite n’en revendiquait que 3,7 millions. Ce qui veut dire que le titre d’Epic Games a supplanté son rival avec beaucoup, beaucoup moins d’utilisateurs. Une vraie prouesse. 

Pour Sensor Tower, cet écart peut s’expliquer par le choix en matière de microtransactions. Là où PUBG Mobile propose des caisses de loot au contenu aléatoire, Fortnite vend des objets clairement identifiés et parfois même pendant une durée déterminée (ce qui pousse à craquer). En prime, tous les achats effectués sur mobile sont partagés avec les autres plateformes (PC, Xbox One et PS4), là où ils sont totalement indépendants chez la concurrence. Un détail qui compte.

Partager sur les réseaux sociaux